•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les députés de la Gaspésie et des Îles dressent leur bilan parlementaire

Photo montage des trois députés

De gauche à droite: le député de Bonaventure, Sylvain Roy, la députée de Gaspé, Méganne Perry Mélançon et le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Mis à jour le 

Les députés péquistes de Bonaventure, de Gaspé et des Îles-de-la-Madeleine ont dressé mardi leur bilan respectif de la session parlementaire.

La députée de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, reproche au gouvernement de la CAQ d’improviser. Mme Perry Mélançon évoque l’adoption sous bâillon d’un troisième projet de loi en moins de six mois pour parler d’une gestion par essai et erreur au lieu d’une recherche de consensus.

La députée de Gaspé accuse aussi la CAQ de délaisser les régions, notamment à travers son refus de nommer un ministre délégué à la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Elle reproche également au gouvernement son manque de connaissance dans le dossier des hydrocarbures et les délais fixés pour le retour du train jusqu’à Gaspé.

Pour nous, lance Mme Perry Mélançon, 2025 ce n’est pas un délai raisonnable, les travaux peuvent se faire plus rapidement.

Méganne Perry Mélançon à l’Assemblée nationale de Québec le 28 février 2019.

La députée de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, a présenté deux projets de loi privés afin que Gaspé et Murdochville puissent subventionner l'achat, la rénovation ou la construction de résidences unifamiliales ou de logements locatifs sur leur territoire.

Photo : Aile parlementaire du Parti québécois

La députée de Gaspé soutient qu’elle a été « très active » à l’Assemblée nationale, en faisant, entre autres, adopter à l’unanimité deux motions : la première pour faire reconnaître le sous-financement chronique des maisons d’hébergement pour les femmes victimes de violence conjugale et la deuxième pour faire valoir les particularités de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

Sylvain Roy et les pesticides

La commission parlementaire sur l’utilisation des pesticides en agriculture a été l'un des dossiers marquants de l'année, selon le député péquiste de Bonaventure, Sylvain Roy. Ce dernier avait lui-même demandé la tenue de cette commission.

Un tracteur épand des pesticides dans un champ.

La commission parlementaire sur les pesticides s'est déroulée du 23 au 26 septembre à l'Assemblée nationale du Québec.

Photo : iStock

M. Roy promet de surveiller le gouvernement de la CAQ afin qu'il mette en place des mesures concrètes à la suite de ces travaux parlementaires.

Je m’attends à voir des recommandations, explique Sylvain Roy, mais il semblerait que le gouvernement parle plutôt d’observations. Ils n’ont pas compris qu’ils auraient dans ce dossier-là aussi un front commun contre la tiédeur de leurs actions face aux résultats des travaux que nous avons faits. On a travaillé plusieurs mois, on a écouté 30 groupes, on a eu 70 mémoires.

Le député de Bonaventure a également demandé à ce que la Loi sur la santé et la sécurité du travail soit réformée. Sylvain Roy souhaite inclure la maladie de Parkinson et les lymphomes non hodgkiniens dans la liste des maladies professionnelles pour les agriculteurs et les agronomes, de même que la maladie de Lyme pour les travailleurs sylvicoles ainsi que les maladies pulmonaires pour les pompiers.

Plan moyen de M. Roy en plein débat.

Sylvain Roy, député péquiste de Bonaventure, en juin 2019, à l’Assemblée nationale

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

M. Roy se réjouit, par ailleurs, que le gouvernement ait accepté de baisser le nombre d’étudiants requis pour démarrer un programme dans les cégeps et qu'il ait reculé dans sa réforme du Programme de l'expérience québécoise (PEQ).

Des progrès aux Îles selon Joël Arseneau

Le député des Îles-de-la-Madeleine Joël Arseneau, affirme que plusieurs dossiers madelinots ont progressé durant la session parlementaire. Lors de son bilan, celui-ci a préféré mettre l’accent sur les avancées régionales madeliniennes plutôt que sur les travaux parlementaires à Québec.

Le député madelinot cite en exemple le début des travaux de nettoyage sur l'île Brion, les discussions concernant la réouverture d'une résidence pour personnes âgées à Grosse-Île et l'embauche d'une ressource supplémentaire pour les services à la jeunesse.

Joël Arseneau en entrevue avec Radio-Canada

Le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau.

Photo : Radio-Canada

Joël Arseneau ajoute que la plus grande victoire de l'automne est l'annonce de 70 nouvelles places en garderie obtenues, soutient-il, à la suite des interventions menées pendant plusieurs mois auprès du ministre de la Famille et du ministère.

On peut toujours aller chercher des gains pour notre population, estime M. Arseneau, bien que le Parti québécois constitue désormais le troisième groupe d’opposition avec neuf députés. Le rôle qu’on peut jouer dans l’opposition, poursuit-il, c’est d’inciter le gouvernement à prendre les meilleures décisions pour les Québécois. En ce sens-là, je pense que notre capacité d’influencer les décisions gouvernementales dépasse largement le nombre de députés que l’on peut être.

Le député des Îles-de-la-Madeleine presse toutefois le gouvernement caquiste de rendre une décision concernant la desserte maritime reliant l'archipel aux Québec. Joël Arseneau déplore que la solution retenue ne soit toujours pas connue, près d'un an après que la CAQ a abrogé les contrats liant Québec et la CTMA concernant le remplacement du CTMA Vacancier.

Le CTMA Vacancier au quai de Matane.

La question de la propriété du navire qui remplacera le CTMA Vacancier suscite encore bien des inquiétudes aux Îles-de-la-Madeleine.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Si le gouvernement a une orientation, qu'il en fasse part à la population, exige M. Arseneau. Il faut qu’on sache si on peut maintenir à la fois le désenclavement des Îles et un projet économique qui donne une notoriété extraordinaire aux Îles-de-la-Madeleine et qui crée des emplois.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, fera son bilan de session parlementaire le 13 décembre à Matane.

Avec les informations de Bruno Lelièvre, Sylvie Aubut et Isabelle Larose

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique provinciale