•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La future consigne sur les bouteilles de vin bien accueillie en Abitibi-Témiscamingue

Bouteilles de vin dans une succursale de la SAQ

Bouteilles de vin dans une succursale de la SAQ (archives)

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Émilie Parent Bouchard

L'intention du gouvernement d'étendre la consigne aux bouteilles de plastique et de verre est bien accueillie en Abitibi-Témiscamingue.

La Presse révélait mardi matin que le ministre de l'Environnement, Benoît Charette, doit en faire l'annonce au retour des Fêtes, une information qui a pu être validée par Radio-Canada.

Le directeur général du Groupe éco-citoyen de Rouyn-Noranda (GÉCO) salue cette initiative. Pour Maurice Duclos, la population est prête à changer cette habitude, mais il fallait simplement un signal clair du gouvernement en ce sens.

Ça fait plusieurs années de toute façon que la population dans toute la province du Québec est tout à fait favorable à la consigne sur les bouteilles de vin, notamment. Les bouteilles de plastique, on parle de bouteilles d'eau de différents formats. Tant mieux, parce que si on s'était limité aux petits formats, on aurait peut-être un peu manqué la coche, dit-il.

Il ajoute qu'il reste cependant du travail à faire pour limiter l'utilisation du plastique à usage unique. Il invite d'ailleurs les citoyens à se doter d'une bouteille réutilisable, notamment lors de festivals et événements ou même lorsqu'ils fréquentent les bars.

L'enjeu de la bouteille de plastique jetable ou de la bouteille d'eau, où la majorité des événements font encore la vente et la distribution de ces contenants-là lors des événements, on va pouvoir à tout le moins les récupérer pour ramasser les sous qui viennent avec. Mais il demeure qu'à la source, il faudrait éviter de vendre ces bouteilles-là et rendre l'eau disponible sur les sites pour que les gens puissent apporter leurs propres contenants, souligne-t-il.

Rappelons que le GÉCO a organisé cet été trois collectes de sensibilisation de bouteilles de vin à la SAQ de Rouyn-Noranda afin de faire pression sur le gouvernement dans ce dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Politique provinciale