•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les trois quarts des électeurs de l'Î.-P.-É. satisfaits de leur gouvernement

Un homme vêtu d'un complet parle à un lutrin alors que deux autres hommes se tiennent debout derrière lui.

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Dennis King, tient un premier point de presse après son assermentation, avec les ministres Brad Trivers et Ernie Hudson à ses côtés.

Photo :  CBC / Brian McInnis

François Pierre Dufault

Les trois quarts des électeurs de l'Île-du-Prince-Édouard se disent satisfaits de leur gouvernement, selon un sondage. Ils seraient toutefois moins nombreux aujourd'hui qu'il y a trois mois à soutenir les progressistes-conservateurs de Dennis King.

Le gouvernement minoritaire élu en avril dernier bénéficie du plus haut taux de satisfaction depuis 2008, alors que 77 % des électeurs insulaires se disent satisfaits de son travail, selon le plus récent sondage Narrative Research, publié mardi.

Mais paradoxalement, les appuis au parti du premier ministre Dennis King s'érodent depuis la fin de l'été.

Au mois d'août, le gouvernement progressiste-conservateur récoltait 45 % des intentions de vote parmi les électeurs ayant fait leur choix. Aujourd'hui, il ne récolterait plus que 38 %, selon le coup de sonde de la firme Narrative Research, anciennement Corporate Research Associates.

Le Parti vert, qui forme l'opposition officielle à l'Assemblée législative, a vu ses appuis chuter de 37 % à 29 % au cours de la même période, selon le même sondage.

Ce sont les libéraux qui profitent le plus de cette dégringolade. Le parti qui a gouverné l'Île-du-Prince-Édouard pendant les 12 dernières années et qui a subi une cuisante défaite en avril connaît un regain de popularité avec 26 % des intentions de vote. Il s'agit d'un bond de 10 points de pourcentage depuis trois mois.

Le Nouveau Parti démocratique de Joe Byrne reprend aussi du poil de la bête. Il obtient 6 % des intentions de vote après s'être effondré à 1 % en août dernier.

Toutefois, près du tiers des électeurs sondés se disent toujours indécis ou refusent de partager leur opinion.

À pareille date l'an dernier, les libéraux et les verts étaient au coude-à-coude alors que les progressistes-conservateurs, en pleine course à la direction, se classaient bons troisièmes dans les intention de vote. Les verts ont ensuite pris les devants dans les mois qui ont précédé les élections du 23 avril dernier, mais les progressistes-conservateurs sont revenus de l'arrière au dernier moment.

Dennis King demeure le chef politique le plus populaire à l'Île-du-Prince-Édouard avec une cote de popularité de 36 %, égale à celle du trimestre précédent. À ce titre, le premier ministre devance le chef vert Peter Bevan-Baker, qui récolte 30 %, et le chef libéral par intérim Sonny Gallant, qui obtient 11 %. Le chef néo-démocrate Joe Byrne ferme la marche avec 4 %.

Narrative Research a sondé 600 électeurs insulaires par téléphone entre le 1er et le 28 novembre. La marge d'erreur du sondage est de 4 % pour l'ensemble des répondants et de 4,8 % pour l'échantillon d'électeurs ayant fait leur choix.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale