•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de la moitié moins de consultations médicales à Cloutier-du Rivage

secteur Cap-de-la-Madeleine

Le Centre Cloutier-du Rivage à Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

Amélie Desmarais

Le nombre de consultations médicales à la clinique de proximité Cloutier a diminué presque de moitié depuis son ouverture le 21 octobre.

Radio-Canada a appris que les consultations effectuées par une infirmière praticienne spécialisée de première ligne (IPSPL) ou un médecin ont diminué de 42% entre la première semaine et la quatrième semaine d'activités de la clinique passant de 314 par semaine à 183 soit 131 consultations de moins. Avant la conversion de l'urgence en clinique multidisciplinaire, les médecins effectuaient en moyenne 371 consultations par semaine.

Photo : Radio-Canada

Le syndicat des professionnels en soins de la région dénonce le manque de personnel et rapporte même qu'à plusieurs reprises dont 3 au cours des 10 derniers jours aucune IPSPL, ni médecin n'étaient sur place pendant les heures prévues pour offrir le service à la population.

C'est plus que la moitié moins de patients qui sont vus sur une base quotidienne, déplore la présidente Nathalie Perron. C'est difficile parce qu'on a toujours juste une IPSPL, on a pas de deuxième IPSPL qui est arrivée pour prêter main forte.

La présidente Nathalie Perron estime que le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) aurait du attendre d'avoir le personnel nécessaire avant de transformer l'urgence en clinique multidisciplinaire.

Avant de mettre quelque chose en place, si j'ai pas le personnel c'est sûr que je vais me buter à un échec, lance-t-elle.

Manque d'IPSPL

Le CIUSSS MCQ affirme qu'une deuxième IPSPL est déjà présente à temps partiel et qu'elle devrait entrer en poste à temps complet après la période des Fêtes. Trois autres postes sont affichés en continue et le CIUSSS espère en recruter de l'extérieur ou qui sortiront de l'école d'ici 2021.

En attendant, le CIUSSS rappelle que des infirmières sont toujours disponibles sur place sans rendez-vous pour faire des évaluations, prodiguer certains soins et réorienter les patients en fonction de leurs besoins. Les infirmières ont ainsi effectué 287 évaluations pendant le premier mois d'activités de la nouvelle clinique de proximité. Pour l'ensemble des 4 premières semaines, il y a aussi eu 19 rencontres avec un travailleur social et 13 consultations avec une infirmière praticienne spécialisée en santé mentale (IPSSM).

Le syndicat des professionnels en soins craint l'épuisement de ses membres et presse le CIUSSS de trouver des solutions pour offrir le service à la population.

C'est préoccupant parce qu'on s'était pas fait dire qu'il y aurait des plages horaires sans présences médicales ou d'IPSPL, constate Mme Perron. Est-ce qu'on devrait penser à une présence médicale pour les moments où il y aurait des trous de découverture d'IPSPL, il va falloir réfléchir.

Le syndicat craint que l'offre de service ne soit pas à la hauteur des besoins l'approche de la période hivernale et que les autres urgences de la région soient engorgées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Établissement de santé