•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens satisfaits des propositions de la province pour refaire la route périphérique sud

Plusieurs citoyens regardent des cartes illustrant diverses intersections.

200 personnes étaient attendues aux consultations de la province concernant la réfection de la route périphérique sud à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Amélie David

Radio-Canada
Mis à jour le 

Le public présent était ravi des modifications au projet de réfection de la route périphérique sud à Winnipeg proposées par la province lors de cette dernière phase du processus de consultation qui a commencé mardi soir au centre communautaire Dakota.

Une route datant de plus de 50 ans inadaptée au flot de voitures actuel et, surtout, dangereuse. C’est ainsi que de nombreux Manitobains décrivent la route périphérique sud. À la fin du mois d’octobre, un homme de 19 ans y a d'ailleurs perdu la vie dans un accident de la route.

Ce triste événement a incité le gouvernement manitobain à prendre des mesures d’urgence pour y assurer la sécurité des automobilistes en attendant l'élaboration et la mise en oeuvre d'un projet plus global de réaménagement.

Le processus d'élaboration des plans pour la réfection de la route a été lancé il y a deux ans. Il en est maintenant à sa dernière étape. La province a choisi les modifications à apporter à la suite des premières consultations publiques et a dessiné des plans de réaménagement.

Karen Coyston, qui habite sur le chemin Saint Anne à côté de la route périphérique, est ravie des modifications proposées par la province.

Il est temps qu’ils fassent quelque chose, il y a des embouteillages, et ce n’est pas sécuritaire. Il y a eu plusieurs accidents à l’intersection du chemin Sainte-Anne et de la route périphérique et plusieurs accidents à l’intersection du chemin Saint Mary’s et de la route périphérique , lance-t-elle.

Le résident du quartier de Royalwood, Greg Lofvendahl, est d’accord. Une fois qu’ils ont terminé, on pourra suivre la route périphérique sans s’arrêter à tous les miles. Ce sera vraiment une artère, dit-il.

Il ajoute avec un rire, nous sommes venus à la première consultation, on espère voir le projet complété de notre vivant.

Protection de l’environnement

Je suis venue voir les plans pour les passages sous le périphérique pour voir ce qu'il se passe avec la rivière Seine, indique Isabelle Bertazzo, une habitante de River Park South.

Elle siège au conseil d’administration de l’organisme environnemental Sauvons notre Seine. « Je suis contente de voir que les plans prévoient l’élargissement du passage de l'eau, et aussi qu’ils prévoient laisser un passage sous le périphérique pour les bicyclettes, les piétons et les animaux, dit-elle, ils ont en pris en compte nos préoccupations ».

Les changements proposés

Entre l’avenue Portage et le chemin Four Mile

De l’avenue Portage à l’avenue Wilkes, la province a élargi la route vers l’intérieur « en raison de l'emplacement des étangs d’épuration de l’usine de traitement des eaux usées du West End de la ville de Winnipeg ».

Boulevard McGillivray

Deux options avaient été envisagées. Finalement, c’est la deuxième option qui a été choisie, à savoir, éloigner la route d’Oak Bluff pour réduire les incidences sonores sur la collectivité, selon la province. Cela permettrait aussi d’améliorer l’accessibilité à Oak Bluff, selon le document publié sur le site de la province du Manitoba (Nouvelle fenêtre).

Chemin est d’Oak Bluff jusqu’à la rue Waverley

Dans ce cas, l'option choisie par la province est d'élargir la route.

Du chemin Pembina à la rivière Rouge

Dans la première partie de ce segment, la province envisage de conserver le tracé actuel « avec l’inclusion d’une barrière de sécurité médiane en raison de l’emprise routière limitée disponible ».

Du chemin Saint-Mary’s à la route 59

De l’est de la route Pembina au chemin St. Anne, il est prévu d'élargir la route vers l’extérieur. Les raisons avancées sont que, de cette manière, il y aura plus d’espace disponible pour faire un deuxième pont sur la rivière Rouge. Le reste de la route resterait inchangé.

Nous sommes dans la dernière phase du projet, explique le gestionnaire du projet Don McRitchie. Nous allons présenter les choix que nous avons faits. Nous allons ensuite prendre en compte les rétroactions du public et, à partir de cela, redessiner une dernière fois les plans de réaménagement.

Date des autres consultations :

  • le 11 décembre, de 17 h à 20 h, au South Winnipeg Community Centre, 666, avenue Silverstone, à Winnipeg ;
  • le 12 décembre, de 16 h 30 à 19 h 30, au Oak Bluff Recreational Club, 123, chemin MacDonald, salle 101, à Oak Bluff.

Après les consultations, le rapport définitif sur le projet doit être remis à la province en avril 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Politique municipale