•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout ce qui cloche avec la sonnette intelligente Ring

Une sonnette Amazon Ring à côté d'une porte d'entrée d'un domicile.

Ring collabore avec plus de 600 services de police américains.

Photo : Amazon.ca

Radio-Canada

Les sonnettes intelligentes d’Amazon, Ring, font l’objet de controverse et de préoccupations aux États-Unis depuis août, lorsqu’il a été révélé que plus de 200 services de police américains pouvaient demander l'accès aux images captées par ces appareils de surveillance domestique sans avoir besoin d'un mandat.

Nous avons depuis appris que le nombre de services de police américains ayant un partenariat avec Ring s’élève à plus de 600. Ces partenariats permettent aux forces de l’ordre de demander aux propriétaires de Ring d’avoir accès aux images enregistrées par leur sonnette à l’aide d’un portail, ce qui inquiète plusieurs personnes et organismes préoccupés par la protection de la vie privée.

Voici un résumé de tout ce qu’on a appris au sujet de Ring dans les derniers mois.

Comment fonctionne Ring?

La sonnette est installée à la porte d’entrée d’un domicile et se connecte à une application qui permet de voir en direct les images qu’elle capte.

Elle peut aussi se connecter à l’application Neighbors (voisins, en anglais) d’Amazon, qui est en quelque sorte un média social de quartier où les gens peuvent anonymement publier des vidéos ou des messages au sujet « d’activités suspectes » dans leur coin. L’application communique avec les services de police locaux.

Un téléphone cellulaire montrant des images de la sonnette Ring, qui se trouve à sa droite.

Ring fonctionne avec une application qui permet de voir en direct les images qu’elle capte.

Photo : Amazon.ca

On ne sait pas combien de sonnettes Ring ont été vendues, mais Amazon affirme que sa clientèle se chiffre dans les millions.

Comment fonctionnent ses partenariats avec la police?

Les services de police américains peuvent demander aux personnes se servant de Ring et de Neighbors de leur fournir des images captées par les sonnettes, et ce, sans mandat. 

Selon des documents et des courriels obtenus par VICE, Amazon offre des rabais sur les produits Ring aux services de police partenaires en plus de donner des formations sur les façons de mieux convaincre les gens de donner leurs images aux forces de l’ordre sans mandat. 

Le site spécialisé CNET a d’ailleurs rapporté que, jusqu’en juillet dernier, les services de police avaient aussi accès à une carte qui leur montrait où étaient situées les sonnettes Ring dans leur secteur. 

Quel est le problème? 

Ceux et celles qui défendent le droit à la vie privée craignent que ces partenariats aillent trop loin. Ces personnes critiquent le fait qu’Amazon bâtit ce qui est essentiellement un service de surveillance privé qui influence le système public de justice. 

VICE a entre autres révélé que toute information communiquée par les services de police au sujet de leurs partenariats avec Ring doit être écrite ou approuvée par Ring, ce qui soulève des inquiétudes quant au pouvoir détenu par l’entreprise. 

Une enquête publiée en décembre par le site Gizmodo a aussi démontré qu’il était possible de trouver les emplacements exacts des sonnettes Ring en se servant de données trouvées dans l’application Neighbors. 

Plusieurs points couvrent une carte des États-Unis, avec une plus forte concentration à l'est du pays. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une carte des emplacements de sonnettes intelligentes Ring aux États-Unis.

Photo : Dan Calacci, MIT

Il y a également des craintes en ce qui concerne une augmentation du profilage racial. VICE a passé en revue tous les signalements faits sur l’application Neighbors dans le quartier de Brooklyn, à New York, et a découvert que la forte majorité de l’activité suspecte rapportée concernait des personnes de couleur. 

Qui se mobilise contre Ring? 

Plus de 10 000 personnes ont signé à la fin octobre une pétition de l’organisme de défense de la vie privée Fight for the Future demandant aux services de police américains de cesser leur collaboration avec Ring.

Près d’une quarantaine d’organismes de défense des droits civiques, dont Media Justice et le Projet Tor, ont signé une lettre ouverte sur le même sujet. 

Est-ce que tout ceci se passe aussi au Canada? 

Non, surtout que l’application Neighbors n’est pas offerte au Canada. Les produits de la gamme Ring sont toutefois vendus sur le site web canadien d’Amazon.

Avec les informations de Vice, Gizmodo, CNet, et Vox

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Objets connectés

Techno