•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’antivirus gratuit Avast vend les données de sa clientèle

Le logo d'Avast en haut d'un édifice

L'entreprise Avast est basée à Prague, en République tchèque.

Photo : Reuters / David W Cerny

Radio-Canada

L’antivirus gratuit Avast vend les données de ses utilisateurs et utilisatrices. Toutefois, son nouveau président-directeur général, Ondrej Vlcek, n’y voit aucune atteinte à la vie privée de sa clientèle. 

La semaine dernière, Mozilla a retiré quatre extensions proposées par Avast de sa boutique d’extensions pour le navigateur Firefox.

Cette décision a été motivée par le fait que les extensions Avast Online Security, Avast SafePrice, AVG Online Security et AVG SafePrice collectaient l'historique de navigation des internautes.

Si le navigateur Opera a également supprimé ces extensions de son catalogue, Google Chrome les a conservées dans sa boutique d’extensions.

Des données anonymisées

Dans une entrevue accordée à Forbes, Ondrej Vlcek a reconnu qu’Avast, qui entend protéger les internautes des virus, enregistre les données de navigation de ses utilisateurs et utilisatrices, mais il a assuré que ces informations sont anonymisées.

Avant d’arriver sur les serveurs d’Avast, les données sont débarrassées de tout ce qui pourrait dévoiler l’identité d'une personne, comme un nom dans une URL ou le moment de connexion à Facebook, a-t-il indiqué.

Nous n’autorisons absolument pas les annonceurs ou toute autre tierce partie à accéder à Avast ou à quelconque donnée qui pourrait permettre à ceux-ci de cibler des personnes en particulier, a-t-il ajouté.

Décortiquer le comportement des internautes en ligne

Les données enregistrées par Avast sont analysées par Jumpshot, une entreprise dont elle est propriétaire à 65 % depuis 2013 et dont la clientèle est composée d’investisseurs et de marques.

Jumpshot fournit à sa clientèle des informations sur la manière dont des cohortes d’internautes utilisent Internet, selon Ondrej VIcek.

Ainsi, ces entreprises clientes peuvent mieux comprendre la portée de leurs campagnes de marketing et de publicité.

Selon le PDG d’Avast, cette exploitation de données représente 5 % du chiffre d’affaires total de l’entreprise, soit plus de 20 millions de dollars américains pour le premier semestre de 2019, Avast ayant engendré près de 430 millions de dollars de revenus sur cette période.

Avec les informations de Forbes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cybersécurité

Techno