•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les données de détenteurs de cartes de crédit Desjardins ont aussi été à risque

L’enseigne de Desjardins, à l’extérieur du Complexe du même nom, à Montréal.

La fuite de données a eu un plus grand impact que ce qui avait été précédemment annoncé.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

La fuite de données personnelles chez Desjardins concernant ses 4,2 millions de membres particuliers a aussi touché 1,8 million de détenteurs de cartes de crédit qui n'y détenaient pas de compte, a annoncé mardi la coopérative, dans une mise à jour.

Le Mouvement Desjardins a décidé d'élargir les protections offertes à l’ensemble de ses clients par mesure préventive, a précisé le premier vice-président exécutif et chef de l'exploitation, Réal Bellemare, lors d'une conférence téléphonique.

Aujourd’hui, nous élargissons le périmètre [de protection] de manière préventive.

Réal Bellemare, vice-président exécutif et chef de l'exploitation

L’ex-employé responsable de la fuite, précise Desjardins, avait accès aux informations personnelles des détenteurs de comptes, mais aussi à celles des détenteurs de cartes de crédit ou de produits de financement aux points de vente.

Le titre de cet article a été modifié après sa publication pour tenir compte du fait que les données des détenteurs de cartes de crédit ne semblent pas avoir été transmises à des tiers, selon les vérifications de Desjardins.

Toutefois, les vérifications et analyses internes n'indiquent pas que les renseignements personnels des nouvelles personnes visées ont été transmis à des tiers par cet ex-employé, selon Desjardins.

Aucune carte de crédit n’est compromise ni aucune solution de paiement comme Interac, les cartes de débit. Les mots de passe, les questions de sécurité et les numéros d’identification personnelle ne sont pas touchés, insiste M. Bellemare.

Se voulant rassurant, le vice-président exécutif et chef de l'exploitation de Desjardins ajoute que les anciens membres et les anciens détenteurs de cartes de crédit ou de produits de financements […] pourront bénéficier du service de surveillance de crédit Equifax.

M. Bellemare indique également que depuis sa nomination comme vice-président exécutif et chef de l'exploitation, il a enclenché la mise en place du Bureau de la sécurité Mouvement.

Cela vise, dit-il, à assurer la cohérence des initiatives de Desjardins et la mise en œuvre de stratégies intégrées de sécurité à travers tout le Mouvement et l’ensemble de ses secteurs d’affaires.

Desjardins pourrait devoir ajouter entre 10 et 15 millions de dollars à l'enveloppe de 70 millions de dollars allouée annuellement à la sécurité, explique M. Bellemare, précisant que Desjardins est capable d'absorber ces sommes-là.

Au début du mois, Desjardins avait annoncé un important remaniement en haut de la pyramide du Mouvement en annonçant le départ de son numéro deux, Denis Berthiaume, remplacé par Réal Bellemare. Chadi Habib, premier vice-président des technologies de l'information, a également dû quitter le groupe financier coopératif.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Économie