•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Maison de la francophonie d'Ottawa verra le jour en janvier 2020

Un plan qui représente la Maison de la francophonie à Ottawa.

La Maison de la francophonie d'Ottawa sera inaugurée le 30 janvier 2020.

Photo : Courtoisie : Maison de la francophonie

Radio-Canada

Trois décennies après sa préfiguration, la Maison de la francophonie d'Ottawa verra le jour en janvier.

Les premières rencontres des francophones de l'ouest de la ville d'Ottawa pour parler d'un projet comme ça datent d'au moins 1989. On parlait d'avoir un centre pour rallier les francophones. Ça a été long, constate Ronald Bisson, président du conseil administration de la Maison de la francophonie d'Ottawa, en entrevue à l'émission Sur le vif.

Le projet actuel a vraiment pris forme à partir de 2010-2011 quand la Maison de la francophonie a obtenu le terrain de l'ancienne école Grant.

Ça sonne long, mais pour monter un projet de ce type dans la francophonie, c'est la vitesse de la lumière.

Ronald Bisson

La raison pour laquelle M. Bisson peut dire que cela s'est fait à la vitesse de la lumière, c'est qu'aucun programme gouvernemental n'a financé ce projet pour les francophones. Cependant, les bénévoles ont réussi à mobiliser le maire d'Ottawa, Jim Watson, et l'ancien gouvernement libéral. Un partenariat avec le Conseil des écoles publiques de l’est de l’Ontario (CEPEO) a été créé.

Quand une communauté veut monter un projet comme ça, il faut d'abord faire beaucoup de travail au niveau politique pour trouver des gens, des élus qui veulent appuyer le projet. Une fois qu'on a monté un appui politique, il faut monter le projet sur le plan administratif. Vous pouvez imaginer que c'est du papier, du papier, du papier, parce qu'on parle de millions de dollars, a confié M. Bisson.

La création de la Maison de la francophonie a coûté environ 20 millions de dollars.

Ronald Brisson répond aux questions d'une journaliste. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ronald Bisson, président du conseil administration de la Maison de la francophonie d'Ottawa (archives)

Photo : Radio-Canada

Une destination francophone

Selon le président du C. A., la Maison de la francophonie sera un moteur de développement de la francophonie de l'ouest et pour tout Ottawa.

Pied-à-terre pour différents organismes francophones, elle proposera des services aux aînés, aux nouveaux arrivants et aux enfants, grâce notamment à une garderie.

Quand tu es francophone à l'ouest de la ville d'Ottawa, tu n'as pas de destination. On sait que, dans nos minorités, il faut qu'on ait une destination qui regroupe tous les services en français ou le plus possible, a illustré M. Bisson.

Riche de 42 partenaires différents, elle entend répondre aux besoins d'une population grandissante.

Le projet de création d'une Maison de la francophonie dans l'ouest d'Ottawa avait connu de sérieuses difficultés au cours des dernières années. Son ouverture était prévue pour septembre 2018, mais l’ancienne école Grant construite en 1922 contenait de l’amiante, et l’édifice était aux prises avec des problèmes structuraux.

Son inauguration est prévue pour le 30 janvier, à 17 h, au 2720, chemin Richmond, à l'ouest d'Ottawa.

Avec les informations de Marie-Lou St-Onge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Francophonie