•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Six mois de retard dans les travaux du train léger de la ligne Valley

Vue sur un chantier de construction.

L'entreprise de construction TransEd a été retardée par un objet de grande taille découvert à 9 mètres de profondeur, dans la rivière Saskatchewan Nord.

Photo : Josee St-Onge

Radio-Canada

La portion sud-est de la Valley Line, future ligne de train léger sur rail reliant Mill Woods à Lewis Farms, en passant par le centre-ville d’Edmonton, ouvrira avec six mois de retard.

Il faudra patienter jusqu’à l’été 2021 pour pouvoir emprunter 13 des 21 kilomètres de la ligne de train tant attendue par les Edmontoniens. Cette portion, qui relie Mill Woods au centre-ville, devait normalement être prête le 15 décembre 2020. Selon les informations obtenues la semaine dernière grâce à la Loi sur l'accès à l'information, le calendrier de construction a été revu au printemps dernier. C’est l'entreprise SMA Consulting Limited, engagée par la Ville d’Edmonton pour aider à la gestion du projet, qui a mis l'accent sur ce retard de six mois.

Alors que la ligne semble être terminée à 60 %, selon le directeur du projet pour la Ville, Brad Smid, celui-ci avoue que le calendrier reste flou. À ce point, nous n’allons pas nous engager sur une date en particulier, affirme-t-il.

Tout ce qu’on peut affirmer, c’est que le projet sera terminé au cours de l'année 2021.

Brad Smid, directeur du projet à la Ville d’Edmonton

Même son de cloche du côté de Dallas Lindskoog, gestionnaire du contrat à TransEd, un regroupement d’entreprises engagées dans la construction de la Valley Line. Il explique que ses équipes ont fait beaucoup de progrès, mais reconnaît qu'il y a des difficultés à respecter le calendrier : Tout le monde est déçu quand on ne peut pas livrer à la date définie au départ.

Causes de retard variées

La ligne, chiffrée à 1,8 milliard de dollars, a pris du retard notamment lors de la phase de construction sous la rivière, à la hauteur du pont Tawatinâ. La cause? Les équipes ont découvert une masse de 9 mètres sous la surface de la rivière Saskatchewan Nord.

Les équipes de construction doivent également faire face au retard du sous-traitant Bombardier dans la livraison des wagons de transport. La Ville aurait dû recevoir 26 wagons mais, à l’heure actuelle, Brad Smid n’en compte que 7. Cela ne semble cependant pas l’inquiéter. Nous sommes convaincus que nous allons recevoir suffisamment de wagons pour un fonctionnement optimal du service, affirme-t-il.

La portion sud-est de la ligne Valley est financée par un partenariat public-privé. Le retard accumulé pour la mise en service de la ligne se traduira par des pénalités pour TransEd, mais les contribuables, eux, sont protégés par l’accord du projet.

D'après un texte de Stephanie Dubois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Transport en commun