•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'incendie déclenché par le déraillement de train près de Lanigan est maîtrisé

Plusieurs wagons écrasés le long du chemin de fer.

Au lendemain du déraillement de train près de Lanigan en Saskatchewan

Photo : Radio-Canada / Don Somers

Radio-Canada

L'incendie causé parle déraillement d'un train transportant du pétrole brut près de Lanigan, en Saskatchewan, est maîtrisé. L'enquête du Bureau de la sécurité des transports est en cours.

Un porte-parole du Bureau de la sécurité des transports (BST), Alexandre Fournier, a confirmé à Radio-Canada que l'enquête a pu commencer parce que les lieux sont suffisamment sécurisés.

Les enquêteurs doivent examiner les rails et les wagons, et évaluer la quantité de pétrole qui s’en est échappée ou qui a brûlé.

Le président du Fonds mondial du patrimoine ferroviaire, Denis Allard, précise que l'enquête va permettre de « tirer des conclusions à savoir si le matériel roulant a été défectueux ou si l’infrastructure n’était pas mise à niveau ».

Combattre le feu dans le froid

Le chef des pompiers de Humboldt, Mike Kwasnica, a quant à lui tenu à rendre hommage au personnel qui a dû éteindre l’important feu en affrontant des « conditions hivernales brutales ».

Mike Kwasnica et des collègues de Humboldt ont aidé à transporter l’eau vers l’équipe principale, celle du service d’incendie de Lanigan.

« Avec le refroidissement éolien, nous avons eu beaucoup de problèmes avec le gel des vannes. Le défi était important, il fallait empêcher le matériel de devenir trop froid, tout comme les gens sur place, en les gardant au chaud et en leur offrant du café. »

Selon l'Agence de la sécurité publique de la Saskatchewan (SPSA), il a fallu près de 100 intervenants dans la zone touchée, qui représente entre 5 et 10 acres. « Les travaux de nettoyage sont bien avancés, et certains wagons endommagés ont été retirés des lieux. Nous avons établi des plans pour transporter les wagons restants lorsque cela sera sécuritaire. »

Le train du Canadien Pacifique a quitté les rails lundi vers 1 h 30. Les wagons contenaient du pétrole brut lorsqu’ils se sont renversés entre les municipalités de Guernsey et de Plunkett.

Les autorités ont affirmé quelques heures plus tard qu’il n’y avait aucun danger pour le public ou l’environnement.

Le Canadien Pacifique a promis que le secteur serait nettoyé et restauré.

Avec les informations de Samuel Desbiens et de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Accidents et catastrophes