•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grève du SkyTrain est évitée

Le SkyTrain à Vancouver.

Le syndicat et l'employeur ont conclu une entente à la toute dernière minute, mardi matin.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

La fermeture du SkyTrain est évitée de justesse après qu'une entente de principe a été conclue peu avant 5 h, mardi, entre le Syndicat des travailleurs de la fonction publique (SCFP), dont la section 7000 représente les travailleurs du SkyTrain, et leur employeur, la BC Rapid Transit Company.

L'accord permet d'éviter une grève qui aurait obligé 150 000 usagers du transport en commun à trouver un autre moyen de transport.

Le représentant de la section 7000 du SCFP, Tony Rebelo, en conférence de presse.

Les membres du SCFP 7000 ont voté à 96,8 % en faveur d'une grève en novembre.

Photo : Radio-Canada / Gian-Paolo Mendoza

La nuit a été très longue pour moi et le reste de notre équipe, et nous sommes heureux d'avoir pu conclure une entente, affirme le représentant de la section 7000 du SCFP, Tony Rebelo.  

Le syndicat, qui représente environ 900 travailleurs, a lancé un avis de grève de 72 heures vendredi, et un arrêt de service de 3 jours, qui devait commencer mardi et toucher les lignes Expo et Millennium.

Des perturbations à prévoir

Translink et le syndicat des travailleurs indiquent que des retards sont à prévoir. Le train était en arrêt complet lundi durant la nuit, en prévision de la grève.

Cet accord ayant été conclu assez tard, il y aura des interruptions de service sur les lignes Expo et Millennium.

Ben Murphy, porte-parole de TransLink

Il faut un certain temps pour le redémarrer et exécuter les contrôles de sécurité nécessaires, explique le porte-parole de TransLink, Ben Murphy.

Aucun détail sur l'entente n'est connu pour l'instant.

Soulagement pour les navetteurs 

À la station Commercial-Broadway, un étudiant, Amandeep Singn, était inquiet de pouvoir se rendre en cours à temps pour ses examens.

Il est heureux d'apprendre que les négociations avaient abouti à une entente. J'étais vraiment stressé [...] Cela aurait pris beaucoup plus de temps [pour me rendre à l'université.]

Une navetteuse dans les rues de Vancouver très tôt dans le nuit.

Diane Howie envisageait de prendre d'autres moyens pour se rendre au travail.

Photo : Radio-Canada / Mugoli Samba

Directrice de garderie, Diane Howie est également soulagée.

Si la grève avait eu lieu, elle aurait pris une belle route touristique à travers le sud de Burnaby qui aurait ajouté une trentaine de minutes à son trajet.

Avec les informations de Mugoli Samba

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Transport en commun