•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lock-out à la Co-op de Regina : tensions entre la direction et le syndicat

Des membres du syndicat Unifor bloquent l'entrée à une fourgonnette.

La fourgonnette a pu traverser le piquet de grève après quelques heures.

Photo : CBC

Radio-Canada

Les tensions qui ont régné tout au long de la journée de lundi entre la raffinerie Co-op de Regina, qui a déclenché un lock-out jeudi soir, et les membres du syndicat Unifor, se sont poursuivies en soirée.

Des syndiqués ont agité leurs drapeaux avant d’encercler et d’arrêter une fourgonnette qui tentait de se rendre au complexe de la raffinerie.

La fourgonnette est restée sur place pendant plusieurs heures, avant de finalement pouvoir avancer vers le complexe vers 21 h.

Quelques heures plus tôt, le syndicat avait publié un communiqué indiquant qu’il s’attendait à un affrontement entre la police et les membres d’Unifor, la police ayant indiqué qu’elle avait l’intention d’escorter le véhicule à travers le piquet de grève à la porte 2 de la 9e Avenue.

Une voiture de la police de Regina stationnée tard en soirée.

La porte-parole de la police de Regina assure que le corps policier ne prend pas position dans ce conflit.

Photo : CBC

Des membres du Service de police de Regina étaient présents sur les lieux de la confrontation. La porte-parole de la police, Elizabeth Popowich, a mentionné que les agents avaient parlé aux syndiqués ainsi qu'à la direction de la raffinerie pour tenter d'en arriver à un terrain d'entente.

Nous ne prenons pas position dans un conflit de travail. Notre travail est de maintenir la paix, a-t-elle assuré.

Avec les informations de CBC

Conflit de travail à la raffinerie Co-op de Regina

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Relations de travail