•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Électricité et paiement à la volée : la ST Lévis dévoile son avenir

Esquisse du projet sur Guillaume-Couture

L'épine dorsale du futur réseau de transport collectif demeure le boulevard Guillaume-Boulevard, qui comptera des voies réserves aux autobus et aux cyclistes.

Photo : Ville de Lévis

Sébastien Tanguay

Une flotte électrifiée, des paiements automatisés à bord : la Société de transport de Lévis a laissé entrevoir son avenir, lundi soir, lorsque le conseil municipal a adopté ses prévisions budgétaires jusqu’à l’horizon 2029.

En tout, la Ville a approuvé un budget qui frôle 330 millions pour les 10 prochaines années. De quoi, croit le conseil, garnir les coffres de la société de transport jusqu'en 2029.

Les nouvelles orientations du gouvernement du Québec imposent aux municipalités de verdir leur flotte.

Lévis compte entamer ce vaste chantier, soit celui d’électrifier les 91 autobus urbains qui composent son armada du transport collectif, dès 2024.

À partir de cette année et pendant six ans, la Ville investira, en moyenne, 20 millions de dollars pour se doter d’autobus électriques.

Dans le lot : des autobus articulés, qui feront leur apparition dans le paysage routier lévisien dans cinq ans, selon les prévisions d’achat présentées par la STL.

Autre nouveauté : le paiement par carte à l’intérieur des autobus. La quête de la monnaie exacte pour acheter son titre de transport s’achève donc puisqu’en 2022-2023, la STL compte investir 2,3 millions de dollars pour permettre le paiement à la volée par carte de crédit physique ou stockée sur un téléphone intelligent.

Des voies réservées apparaîtront également sur des axes dits secondaires, mais à forte densité de population et mal desservis, présentement, par le transport collectif.

Les routes Marie-Victorin, à Saint-Nicolas, du Président-Kennedy et Monseigneur-Bourget, à Lauzon, et l’avenue Taniata, à St-Jean-Chrysostome, sont à l’étude. 

Un budget de 24 millions est approuvé à cet effet pour les trois prochaines années.

Les usagers pourront aussi s’informer du prochain passage de leur autobus ou de l’horaire de leur correspondance par voie vocale. 

La ST Lévis prévoit dépenser 400 000 $ en 2020 pour implanter un système interactif qui permettrait aux citoyens de formuler leurs demandes et à la société, de leur répondre. Le tout se ferait de façon automatisée, par reconnaissance de la voix.

Hausse du prix des laissez-passer en 2020

Le budget que la ST Lévis a présenté pour l'année 2020 totalise 32 millions de dollars, soit une augmentation de plus de 6 % par rapport à 2019.

Si les titres de transport individuels demeureront à 3,50 $ la semaine et à 2 $ la fin de semaine, les laissez-passer, eux, augmenteront de 3 %.

Le laissez-passer mensuel pour un adulte passera ainsi de 93,60 $ à 96,40 $.

Cette hausse, explique le ST Lévis, permettra de faire face en partie à l'augmentation des dépenses.

Augmentation qui s'impose en raison de la popularité du réseau de transport collectif. Depuis 2007, l'achalandage a augmenté de 27 % dans le réseau de la ST Lévis, atteignant aujourd'hui plus de 4,4 déplacements annuellement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Transport en commun