•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enquêteurs n’ont pas été négligents dans une affaire de surdose

Des bouquets de fleurs bleues, mauves et rouges à côté de photos de Carson Crimeni.

Des bouquets de fleurs et des photos de Carson Crimeni entourent le parc de planche à roulettes.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Deux agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de Langley n'ont pas agi avec négligence lors d'une intervention à la suite de laquelle un adolescent de 14 ans est mort d'une surdose, le 7 août dernier, selon le Bureau des enquêtes indépendantes de la Colombie-Britannique (BEI).

Presque trois heures se sont écoulées entre le premier appel fait au 911, qui informait les policiers qu’un jeune était en situation de détresse à proximité du parc de planche à roulettes dans le quartier Walnut Grove de Langley, et celui de son grand-père qui a trouvé son petit-fils, le jeune Carson Crimeni, en état de détresse grave.

Arrivés sur les lieux la première fois, les agents de la GRC n'ont pas réussi à trouver Carson Crimeni après 20 minutes de recherche. Plus tard dans la nuit, l'adolescent a été retrouvé entre la vie et la mort par son grand-père à 650 mètres du parc de planche à roulettes, de l'autre côté de l'école secondaire, où se trouvent plusieurs terrains de baseball. Il a été transporté à l'hôpital, où il est mort.

Photo d'un jeune garçon.

Carson Crimeni respirait toujours lorsqu’il a été retrouvé par son grand-père, Darrel Crimeni, sur le trottoir du parc de planche à roulettes de Walnut Grove. Des images de sa mort circulent sur les réseaux sociaux.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Malheureusement, il n’y avait aucun indice au parc de planche à roulettes qui pouvait permettre aux agents de déterminer où Carson se trouvait, estime Ronald J. MacDonald, le directeur du BEI, dans le rapport. Les agents n’ont pas été négligents. Ils ont agi raisonnablement dans les circonstances.

La famille de Carson croit que quelqu’un a donné de la drogue à l'adolescent dans le parc de planche à roulettes. La jeune victime a été filmée alors qu'elle était sous l'effet de la drogue, entourée de personnes qui rient et prennent des images. Cette vidéo a ensuite été partagée sur les réseaux sociaux, ce qui a provoqué une vague d'indignation.

Le Bureau des enquêtes indépendantes a annoncé au mois d’août qu’il allait mener l’enquête afin de déterminer le rôle, s’il y en avait un, qu’ont pu jouer les agents dans cet incident.

Des recherches infructueuses

Selon le rapport, Carson a consommé une grande quantité de drogue dans l’après-midi et la soirée du 7 août alors qu’il était avec d’autres adolescents.

Vers 19 h, des preuves démontraient que le jeune se trouvait sur un terrain de baseball près d’un centre communautaire et d’une école secondaire, dit le rapport.

À 20 h 01, une mère de famille a appelé les services d’urgence après avoir vu une photo sur Snapchat que sa fille avait reçue une heure plus tôt où l’on pouvait voir un adolescent dans un parc de planche à roulettes qui avait perdu la carte.

La femme a dit à l’opérateur que Carson Crimeni avait probablement pris 15 capsules de MDMA, aussi connue sous le nom d’ecstasy. Elle a mentionné qu’il était avec un groupe d’adolescents, mais qu’elle ne savait pas où ils se trouvaient.

Plan large et de profil d'Aron Crimeni assis sur une chaise.

Aron Crimeni pleure assis dans la chambre de son fils à Langley, en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

À 20 h 08, deux agents ont été envoyés au parc de planche à roulettes, où ils sont arrivés à 20 h 25, accompagnés d’une ambulance.

Toujours selon le rapport, ces derniers auraient dit aux ambulanciers, après 20 minutes de recherche, que personne n'était venu leur demander de l’aide et qu’ils n’avaient pas trouvé de personne en détresse.

Ce n’est qu’à 22 h 39 que le grand-père de l'adolescent a fait un deuxième appel après avoir retrouvé Carson sur le terrain de baseball.

L’enquêteur note que la vue de ce terrain était obstruée par le centre communautaire et l’école secondaire depuis le parc de planche à roulettes.

Le BEI ne recommande pas que l’affaire soit renvoyée au procureur de la Couronne pour examen des accusations.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Colombie-Britannique et Yukon

Forces de l'ordre