•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le sort de l’Habitat de l’ours polaire décidé mardi soir

Un ours polaire à l'Habitat de l'ours polaire de Cochrane.

Un ours à l'Habitat de l'ours polaire de Cochrane, en Ontario

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Radio-Canada

Le conseil municipal de Cochrane, dans le Nord-Est de l’Ontario, doit prendre une décision ce soir concernant l’avenir de l’Habitat de l’ours polaire. En novembre, les élus avaient indiqué leur intention de cesser de financer ce centre unique en son genre en raison d’un important déficit, mais ils voulaient d’abord consulter la population.

La Municipalité a depuis reçu de nombreuses lettres de résidents et de représentants du milieu des affaires qui sont en faveur du maintien du centre de recherche et lieu touristique.

Des lettres d'appui.

Des lettres d’appui pour l’Habitat de l’ours polaire de Cochrane

Photo : Heather Brouwer

Raymond Gagné, un représentant de la Chambre de commerce de Cochrane, fera d’ailleurs une présentation lors de la réunion du conseil municipal de mardi soir.

Dans une lettre envoyée à la Ville, M. Gagné, au nom de la Chambre de commerce, demande aux élus de reporter au moins jusqu’à la fin de juin 2020 leur décision concernant le financement de l’Habitat.

Le conseil d’administration de l’Habitat de l’ours polaire demande un an pour développer un plan lui permettant de devenir indépendant financièrement de la Municipalité.

Raymond Gagné admet que les dépenses du centre sont trop élevées pour les moyens de la Municipalité, mais se dit optimiste et croit qu’il existe une solution pour garder le centre ouvert.

Au fil des ans, la ville a perdu trop d'emplois au sein de différentes entreprises et services gouvernementaux. Ne perdons pas plus d'emplois, faisons preuve d'innovation dans les moments difficiles et réagissons de façon responsable face aux défis.

Raymond Gagné, membre de la Chambre de commerce de Cochrane

Il ajoute que la Chambre de commerce devrait avoir un rôle dans cette solution, et il croit que l’Habitat de l’ours polaire et le musée de la motoneige qu’il abrite ont un grand potentiel touristique, surtout si le service de train de passagers jusqu’à Cochrane est rétabli.

Un groupe de personne posant devant une sculpture d’ours polaire.

En 2018, la Chambre de commerce de Cochrane était fière de présenter la nouvelle version de l’emblème de la Municipalité.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

La Municipalité a aussi reçu des messages de soutien à l’Habitat de l’ours polaire d’ailleurs dans la province et même de l'international.

Quelques personnes ont toutefois aussi écrit aux élus pour indiquer qu’elles étaient contre l’utilisation des impôts fonciers pour financer l’Habitat de l’ours polaire, même pour seulement un an de plus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Politique municipale