•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Centre d’aide 24/7 victime d’une fraude d’environ 400 000 $

La façade d'un immeuble en brique qui abrite le Centre d'aide 24/7, à Gatineau, au printemps.

Le Centre d'aide 24/7 de Gatineau (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Mis à jour le 

Radio-Canada a appris que le Centre d’aide 24/7, un organisme gatinois, a été victime d’une fraude s’élevant à près de 400 000 $, soit environ la moitié de son budget annuel.

Marc Gauthier, un nouveau membre du conseil d’administration de l’organisme qui n'était pas en fonction au moment de la fraude, a indiqué que le Centre s’est rendu compte du stratagème durant l’été.

La présidente du conseil d’administration du Centre 24/7, Murielle Laberge, s'est rapidement rendu compte que quelque chose ne tournait pas rond après son entrée en poste au mois de mai dernier.

On s’est mis à creuser les données pour réaliser finalement qu’on était victime d’une fraude, a-t-elle relaté en entrevue à l'émission Sur le vif. L’organisme a aussitôt avisé le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG).

Malgré la perte d’une partie considérable du budget du Centre, les services offerts à ses résidents n’ont pas été touchés. L'organisme offre de l'hébergement à court terme, un suivi de crise et de l'aide face à face aux personnes en situation de crise psychologique.

Si la fraude n’a pas nui à l’offre de services, elle a durement touché les employés de l’organisme. [...] on a dû se départir malheureusement de la direction générale. On assume bénévolement la direction; les tâches administratives, on trouve les bénévoles, a indiqué la présidente du conseil d’administration.

Ces argents qui sont sauvés en salaire nous permettent de redresser financièrement le Centre.

Murielle Laberge, présidente du conseil d'administration

Le pire est passé, selon la présidente du C. A.

Au moment où on se parle, la bonne nouvelle dans ce malheureux drame, c’est que c’est derrière nous. On a déjà redressé l’ensemble de la situation en travaillant étroitement de concert avec le CISSS [Centre intégré des services sociaux] de l’Outaouais, a souligné Mme Laberge.

Mme Laberge n’a toutefois pas voulu en dire davantage sur la nature ou la source de la fraude pour ne pas nuire à l’enquête en cours.

L'enquête, lancée par les autorités cet été, aurait par ailleurs porté ses fruits : des accusations criminelles et civiles seraient sur le point d’être déposées, selon M. Gauthier.

Le CISSS de l’Outaouais — qui aide financièrement le Centre d’aide 24/7 — est informé de la situation et collabore à l’enquête.

J'espère que le centre 24/7 va être capable d'en récupérer une partie, parce qu'on est en train de regarder le budget du centre sur les deux prochaines années, voir est-ce qu'il y a possibilité de fonctionner sans cet argent-là, est-ce qu'on doit réinjecter de l'argent, analyse le directeur des programmes en santé mentale et dépendance du CISSS de l'Outaouais, Alain Godmaire, en entrevue à l'émission Les matins d'ici.

Si on pouvait en récupérer une partie, c'est sûr que ça viendrait aider à résoudre ce dilemme-là de manque à gagner, ajoute-t-il.

Le Centre d'aide 24/7 a connu des problèmes financiers dans le passé. Il y a quelques années, le CISSS de l'Outaouais avait notamment repris le volet du soutien psychologique par téléphone, tout en confiant l'hébergement de crise à l'organisme.

Interrogé sur les différents problèmes qu'a connus le centre — problème de gestion, retrait de sa ligne de crise téléphonique, congédiement d’un 3e directeur général —, M. Godmaire a répondu que chacun des événements était indépendant.

Il dit avoir confiance en l'avenir du centre avec l'arrivée de Murielle Laberge, la nouvelle présidente, et un nouveau conseil d'administration.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Ottawa-Gatineau

Fraude