•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’explosion des cas de syphilis prend de la vitesse en Alberta

Un préservatif rouge dépasse d'une poche de jeans

Le préservatif est une façon efficace de se protéger contre la syphilis.

Photo : iStock/donatas1205

Radio-Canada

La propagation de la syphilis prend de la vitesse en Alberta, avec 1753 nouveaux cas constatés dans les 11 premiers mois de 2019, soit 200 de plus que pour toute l’année 2018.

Le nombre de cas de syphilis a plus que décuplé en cinq ans dans la province. Edmonton mène toujours la marche avec 68 % des cas diagnostiqués en 2019, selon Services de santé Alberta (AHS).

Le médecin-hygiéniste d’AHS Christopher Sikora croit que l’augmentation du dépistage explique probablement une partie de la hausse des cas, mais que les chiffres restent inquiétants.

AHS a envoyé un message à ses médecins et à ses infirmières, le 27 novembre, pour leur rappeler l’importance d’encourager leurs patients à passer les tests de dépistage sanguins.

La syphilis se diagnostique facilement et se traite facilement une fois qu’elle est diagnostiquée.

Christopher Sikora, médecin-hygiéniste

Par contre, les personnes atteintes ne présentent pas toujours de symptômes. Même si les plaies qui peuvent apparaître au point d’infection peuvent disparaître d’elles-mêmes, la maladie ne se guérit pas sans traitement.

La syphilis est une maladie transmise sexuellement. Elle peut aussi être transmise par une femme enceinte au foetus.

38 nourrissons nés avec la syphilis en 2019

En 2018, 38 nourrissons albertains sont nés avec la syphilis, dont 31 à Edmonton. Entre 2014 et 2018, cette maladie n’avait touché que 28 bébés.

« C’est très inquiétant », dit le Dr Sikora. « La syphilis congénitale peut avoir des conséquences graves sur la grossesse. »

Elle peut notamment provoquer des fausses couches, des dommages aux neurones ou au foie de l’enfant. Or, selon le Dr Sikora, tous ces cas pourraient être évités si la maladie était dépistée à temps.

Dans une lettre adressée aux médecins et aux infirmières, AHS souligne l'importance de créer un environnement où tous les patients « se sentent respectés et en sécurité », afin de briser les tabous entourant les maladies transmises sexuellement et de normaliser le dépistage.

« Tous les genres et groupes socioéconomiques sont touchés par cette hausse de cas », souligne la lettre.

La plus importante hausse au pays

En Alberta, les cas de syphilis ont augmenté de 831 % entre 2014 et 2018, soit la hausse la plus importante au Canada, selon AHS. Ils ont aussi augmenté dans l'ensemble de l’Amérique du Nord.

Au Canada, seuls le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard semblent avoir échappé à la tendance.

L’Alberta constitue environ 12 % de la population canadienne, mais compte environ 23 % des cas de syphilis au pays.

Les experts en santé publique ne connaissent pas les raisons exactes de l'éclosion de ces cas.

Avec des informations d'Axel Tardieu

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Santé publique