•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charles Dutoit renonce à l'Ordre de Montréal

Le chef d'orchestre Charles Dutoit.

Le conseil de l’Ordre met un terme à la requête de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec, qui demandait le retrait de M. Charles Dutoit de l’Ordre de Montréal.

Photo : The Associated Press / Alex Brandon

Radio-Canada

Visé par des allégations d'inconduite sexuelle, le chef d'orchestre Charles Dutoit renonce à l’Ordre de Montréal.

Le conseil de l’Ordre met ainsi un terme à la requête de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec, qui demandait le retrait de M. Charles Dutoit de l’Ordre de Montréal, indique la Ville de Montréal dans un communiqué.

La mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante, agrée l’avis du Conseil de l’Ordre de Montréal de mettre un terme à l’examen de la requête de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec, peut-on lire.

Le Cabinet de la mairesse explique qu'à ce jour, Charles Dutoit ne s’est pas présenté aux cérémonies de remise des insignes de l’Ordre de Montréal. Joint à ce sujet, M. Dutoit a finalement fait savoir formellement qu’il ne souhaitait pas recevoir cet honneur.

M. Dutoit avait été invité à devenir membre de l’Ordre en tant que membre de l’Académie des Grands Montréalais, un titre qui lui avait été conféré en 1982 par le Canadien National.

À la fin de 2017, des médias rapportaient des témoignages de trois chanteuses d'opéra et d'une musicienne soutenant avoir été agressée sexuellement par le chef d'orchestre entre 1985 et 2010. Six autres femmes ont affirmé depuis avoir été elles aussi agressées par Charles Dutoit.

Lors de la création de l’Ordre de Montréal en 2016, la distinction de Grand Montréalais - administrée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain depuis 1988 - a pris fin et les membres de l’Académie ont alors été invités à recevoir les insignes de l’Ordre de Montréal.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.