•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cendriers pour contrer la pollution par les mégots

Des mégots de cigarette.

Photo : Radio-Canada / CBC / Robert Short

Radio-Canada

Pour contrer la pollution générée par les mégots de cigarettes, les Saguenéens et les Jeannois sont invités à participer à un concours de fabrication de cendriers.

L’idée émane de Johanne Morin, qui œuvre au café Cambio, sur la rue Racine. Lasse de voir le nombre grandissant de mégots qui jonchent le sol du centre-ville, à proximité du commerce, elle a décidé de prendre le problème de front.

Le concours lancé par Johanne Morin vise l’implantation de cendriers originaux aux quatre coins de la région.

L'idée, c'est d'installer des cendriers sur la rue Racine, mais aussi à d'autres endroits stratégiques près des cours d'eau du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour nettoyer le sol et protéger les cours d'eau.

Johanne Morin, initiatrice du projet de cendriers

Les bricoleurs ont jusqu'à la fin janvier pour mettre au point leurs prototypes. Les cendriers devront être assez robustes pour résister aux intempéries et aux vandales. Les designs devront être tape-à-l’œil et, idéalement, les créations seront fabriquées à partir de matières recyclées.

L'idée, c'est de faire quelque chose de beau qui gagnerait l'attention et le respect des gens, poursuit-elle.

Johanne Morin en entrevue devant le Café Cambio

Johanne Morin était lasse de voir des mégots joncher le sol du centre-ville de Chicoutimi et a décidé de lancer un concours de fabrication de cendriers.

Photo : Radio-Canada

Les cendriers recevront les mégots, mais aussi les pellicules de plastique, le carton et le papier d’aluminium contenu dans les paquets de cigarettes. Cette pratique permettra d’éviter que ces matières prennent le chemin de l’enfouissement. TerraCycle, une entreprise spécialisée dans le domaine, les récupérera.

Le projet de Johanne Morin a reçu l’aval du Conseil régional de l'environnement et du développement durable du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Ce qu'on souhaite avec ce projet-là, c'est de les détourner du lieu d'enfouissement et de leur donner une certaine valeur. C'est une initiative qu'on soutient, qu'on soutient même financièrement. En fait, on a versé 500 $ à Mme Morin pour qu’elle mène à bien son projet. L'initiative nous paraissait tout à fait intéressante, note le directeur général de l’organisme, Tommy Tremblay.

Les créateurs des cendriers les plus prometteurs se partageront l’enveloppe versée par le Conseil régional de l’environnement et du développement durable.

D'après le reportage de Catherine Gignac

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Pollution