•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des solutions communautaires contre le vol de colis

Un homme dont le visage a été brouillé pour ne pas qu'on le reconnaisse, est sur le balcon d'une maison et tient le colis qu'il est en train de voler.

La caméra de surveillance d'un résident de Winnipeg montre comment a eu lieu le vol d'un colis qu'il venait tout juste de recevoir.

Photo : photo fournie par Darren

Radio-Canada

Au moment où les achats en ligne connaissent une augmentation fulgurante au pays, des Winnipégois sont inquiets face au vol de colis et mettent en place des solutions.

Un texte de Sophie Pelletier

Darren, un résident du quartier River Heights dont nous préservons l’anonymat pour des raisons de sécurité, est troublé. En 36 heures, il a été victime de deux vols de colis livrés à la porte de sa maison.

La première fois, il était même chez lui lorsque l’événement s’est produit. Après avoir reçu sur son téléphone une notification indiquant que son colis avait été livré, il s’est rendu à la porte afin de recueillir son paquet.

Pourtant, il n’y avait rien sur le porche de sa résidence.

Sa maison étant munie d’une sonnette avec caméra, Darren a pu voir le voleur en pleine action. Un individu cagoulé s’est approché à vélo, puis est reparti avec le colis contenant des blocs Lego. En plein jour, à la vue de tous les voisins.

Une image de caméra montre un homme cagoulé, de dos, à bicyclette et tenant un gros colis, au bas de l'escalier extérieur d'une maison.

Un résident de Winnipeg victime de vols de colis livrés à domicile a pu capter des images du voleur à l'aide de la caméra de la sonnette de sa porte d'entrée.

Photo : photo fournie par Darren

Le deuxième vol s’est produit deux jours plus tard. Cette fois, le voleur a agi à visage découvert et semblait livrer des dépliants.

C’est très énervant. [...] Et c’est assez effronté. On pense à ce qui se serait produit si les voleurs étaient entrés dans la maison et avaient voulu faire quelque chose de pire, voler quelque chose de plus gros. C’est très effrayant, affirme Darren.

Faire livrer un colis est désormais une source de stress pour Darren, qui redouble de vigilance. Il est abonné aux alertes sur son téléphone, il suit de près ses livraisons. Il paye un abonnement pour avoir accès, sur son téléphone, aux vidéos captées par sa caméra de surveillance. Une fois, il est même retourné en catastrophe à la maison parce qu’il venait de recevoir une notification de livraison de colis.

Postes Canada : pas de chiffres officiels, mais un conseil

Postes Canada n’a pas de statistiques spécifiques sur le nombre de colis volés.

Il rappelle cependant que la vente en ligne est en forte progression.

Augmentation du volume de colis livrés entre 2017 et 2018

  • + 21,7 %, soit 54 millions de colis de plus
  • + 10,9 % dans le cas des paquets livrés au Canada seulement, soit 20 millions de colis de plus

Source : Postes Canada

Les Fêtes commencent à la mi-novembre pour Postes Canada, ce qui comprend le Vendredi fou et le Cyberlundi. Durant cette période de 10 semaines, les livreurs sont particulièrement occupés. Un million de colis sont distribués chaque jour.

Pour éviter les soucis pendant les Fêtes, Postes Canada suggère aux clients inquiets de faire livrer leurs colis au bureau de poste de leur choix, soit au moment de leur commande, soit en utilisant son service FlexiLivraison.

La communauté propose d’autres solutions

À Winnipeg, des organismes et des commerces offrent d’autres options aux destinataires de colis.

Le centre communautaire de Sturgeon Heights a mis sur pied un espace de livraison et de cueillette sécuritaire. Les résidents peuvent y faire déposer leur colis et venir le récupérer entre 8 h et 22 h chaque jour.

un centre communautaire vu de l'extérieur.

Le centre communautaire de Sturgeon Heights a mis sur pied un espace de livraison et de cueillette sécuritaire

Photo : Radio-Canada

Selon le trésorier du centre, Curtis Fehr, la réaction du public a été immédiate. Ça a été énorme, dit-il. Nous avons fait une campagne sur les réseaux sociaux et la petite publication que nous avons affichée a recueilli environ 400 mentions “J’aime” et a été partagée 200 fois. Pour un centre communautaire de taille moyenne, c’est une réponse plutôt satisfaisante.

M. Fehr assure vouloir venir en aide à la communauté. Le service offert est donc gratuit, dit-il. Le centre demande des contributions volontaires qui serviront à financer les activités du carnaval d’hiver.

Le propriétaire du magasin Gorilla Jack, Bernard Pacak, a décidé d’offrir le même genre de dépôt sécuritaire. En échange du service, cette boutique du quartier North End demande un don de 1 $ qui sera remis à l’organisme Main Street Project.

Un homme dans un magasin; on voit des étalages de produits derrière lui.

Bernard Pacak, un commerçant du North End, à Winnipeg, propose aux habitants de son quartier de faire livrer leurs colis dans son magasin pour plus de sécurité.

Photo : Radio-Canada

En cette période des Fêtes, pensez à utiliser notre service de dépôt en lieu sûr. Vos biens seront conservés de façon sécuritaire et vous donnerez en retour à un organisme de bienfaisance. C’est donc gagnant-gagnant, lance-t-il à ceux qui seraient tentés par son service.

Victor Janus est l’un d’eux. Il a entendu parler des vols de colis. Un paquet a été volé devant la maison de nos voisins et ils ont dit que cela avait été fait en environ 15 minutes. [...] Sur les réseaux sociaux, il y a beaucoup de gens qui publient des photos de voleurs captées par leur caméra de surveillance. On voit des voleurs qui, sans se gêner, s’avancent, saisissent le paquet et s’en vont, affirme-t-il.

Quant à Darren, il affirme qu’il utiliserait assurément un dépôt en lieu sûr si un tel service était offert tout près de chez lui.

Avec des informations de Cameron MacIntosh et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Prévention et sécurité