•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ado touché par les tirs de la police de Winnipeg est arrêté à sa sortie de l’hôpital

Un dépanneur entouré de ruban jaune, avec des cercles de craie blanche marquant les points d'impact des balles de la police. Une flaque de sang est encore visible.

Le ruban jaune de la police entoure la scène d'une fusillade.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Radio-Canada

Un adolescent de 16 ans qui a été atteint par les balles de la police devant un dépanneur 7-Eleven dans le quartier West-End de Winnipeg a été accusé de deux chefs.

Le Service de police ne peut dévoiler son identité, puisqu'il est mineur, mais indique qu’il a porté un chef d’accusation pour vol à main armée et un chef pour possession d’une arme.

L'adolescent a été arrêté à sa sortie de l’hôpital où il avait été transporté dans un état critique aprèsla fusillade.

La police a été appelée pour un vol à main armée au dépanneur 7-Eleven, situé à l’angle de l’avenue Ellice et de la rue Arlington, vers 17 h 35, le 21 novembre. L’un des premiers policiers sur les lieux s'est retrouvé face au suspect qui sortait du dépanneur.

Dans des vidéos de l’incident, captées par des témoins, l'adolescent semble tenir un objet de forme allongée au-dessus de la tête. Des témoins affirment qu'il s'agissait d'une machette.

Six policiers derrière un ruban jaune.

De nombreux policiers étaient présents après l'incident.

Photo : Radio-Canada

L'adolescent marche le long du trottoir et se retrouve face à face avec le policier, qui braque son pistolet sur lui. Les policiers hurlent : Laisse tomber le couteau! Quelques secondes plus tard, neuf coups de feu retentissent, et l'adolescent s’effondre sur le pavé enneigé.

La police n’a pas confirmé le type d’arme qu'il brandissait et n’a pas indiqué combien de fois il a été touché par les tirs de la police.

L'Unité d’enquête indépendante du Manitoba, le groupe chargé d'enquêter sur les incidents graves lors d'interventions policières, a ouvert une enquête au sujet de la fusillade.

L'adolescent semble avoir été enfermé dans le dépanneur jusqu’à l’arrivée de la police.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Crimes et délits