•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le racisme persiste au sein du marché du travail canadien, selon un nouveau rapport

Un homme s'entretient avec une jeune femme pour une entrevue.

Un homme s'entretient avec une jeune femme pour une entrevue.

Photo : iStock

Radio-Canada

« Peu ou pas de progrès ont été réalisés dans la réduction du racisme sur le marché du travail » au pays, selon une récente étude réalisée par le Centre canadien de politiques alternatives (CCPA), publiée lundi.

Les écarts en matière de revenu et d’emploi restent fortement ancrés, de même que l’est la discrimination omniprésente vécue par les femmes racialisées, souligne Sheila Block, coautrice du rapport et économiste principale au CCPA.

En utilisant les données du recensement de 2016 de Statistique Canada, les auteurs de l’étude intitulée Écarts de revenus au Canada : une inégalité économique racialisée ont constaté que les femmes racialisées gagnaient seulement 0,59 $ pour chaque dollar gagné par les hommes non racialisés, alors que les hommes racialisés gagnaient 0,78 $ pour chaque dollar gagné par les hommes non racialisés.

Les auteurs du rapport dénoncent l'inégalité économique créée, selon eux, par le racisme systémique.

Les points saillants de l'étude :

  • Les travailleurs racialisés font face à un taux de chômage de 9,2 %, comparé à un taux de 7,3 % pour les travailleurs non racialisés
  • Un homme immigrant racialisé gagne 0,71 $ pour chaque dollar gagné par un homme non racialisé.
  • Une femme immigrante racialisée gagne 0,79 $ pour chaque dollar gagné par une femme immigrante non racialisée.

Les immigrants non racialisés réussissent mieux sur le marché du travail, et cela plus rapidement, que le font les immigrants racialisés. [...] L’inégalité de revenu entre les Canadiens racialisés et les Canadiens non racialisés perdure jusqu’à la deuxième et à la troisième génération — et au-delà.

Extrait du rapport « Écarts de revenus au Canada : une inégalité économique racialisée »

Entre 2006 et 2016, les auteurs du rapport observent peu de changements au niveau des tendances en matière d’emploi et d’inégalité de revenu en fonction de la race et du genre au pays.

La discrimination sur le marché du travail comporte de nombreuses facettes qu’il est nécessaire de mieux comprendre si l’on veut que les politiques antiracistes soient plus efficaces.

Ricardo Tranjan, coauteur de l’étude et chercheur principal au CCPA

Ils constatent aussi que différents groupes racialisés sont aux prises avec différents obstacles sur le marché du travail.

Par exemple, les hommes et les femmes qui s’identifiaient comme étant Noirs avaient des taux de chômage plus importants et des écarts de salaire plus grands que la moyenne pour tous les travailleurs racialisés, cite le rapport.

Le Centre canadien de politiques alternatives demande que des politiques antiracistes soient mises en place par le gouvernement fédéral pour combattre le racisme, qui crée cette inégalité économique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Minorités culturelles

Société