•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Citoyens recherchés pour lutter contre la pauvreté

Un dame âgée compte ses sous, posés sur une table devant elle.

En 2016, 46 % des personnes de 65 ans et plus ont eu recours au supplément de revenu garanti dans la région, soit 10 % de plus qu'ailleurs dans la province. (Archives)

Photo : iStock

L'Alliance pour la solidarité du Bas-Saint-Laurent recherche des citoyens pour l'aider à déterminer des projets qui auront pour but de lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale.

En mai dernier, Québec a octroyé à la région une enveloppe de 6 millions de dollars sur 4 ans pour mettre en place des projets en ce sens.

On veut sortir de la logique de l'appel de projets et réaliser l'ensemble de notre planification de manière concertée, autant avec les partenaires qu'avec les citoyens, explique l'agente régionale de l'Alliance pour les MRC de l'ouest du territoire, Anaïs Giroux-Bertrand.

Anaïs Giroux-Bertrand et Mélodie Mondor lors d'une conférence de presse.

Les agentes régionales de l'Alliance pour la solidarité du Bas-Saint-Laurent, Anaïs Giroux-Bertrand et Mélodie Mondor

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Selon le coordonnateur d'Action populaire Rimouski-Neigette, Michel Dubé, le fait d'impliquer les personnes qui connaissent ou ont connu la pauvreté dans le processus décisionnel est déjà une façon de lutter contre l'exclusion sociale.

Ça va permettre d'impliquer les citoyens qui vivent de la pauvreté, d'adapter les projets à leur réalité, de leur permettre aussi de s'impliquer socialement. C'est vraiment un beau levier pour la lutte à la pauvreté.

Michel Dubé, coordonnateur d'Action populaire Rimouski-Neigette
Michel Dubé devant un drapeau du Québec.

Le coordonnateur d'Action populaire Rimouski-Neigette, Michel Dubé

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

L'agente régionale qui couvre les MRC de Rimouski-Neigette, La Mitis, La Matanie et La Matapédia, Mélodie Mondor, explique pour sa part que le processus de consultation est déjà commencé. Selon elle, certains enjeux, comme celui du transport collectif, sont observables à la grandeur du territoire.

Quand on parle de transport, c'est un enjeu qui est vraiment transversal, ça va avoir un impact sur l'alimentation des gens, sur la possibilité d'occuper un emploi. [...] C'est vraiment un enjeu sur lequel il faut collectivement s'attarder.

Mélodie Mondor, agente régionale de l'Alliance pour la solidarité du Bas-Saint-Laurent

Chaque MRC du territoire recevra entre 440 000 $ et 650 000 $ pour mettre en place les projets qui seront jugés prioritaires par les groupes de travail situés sur les huit territoires de la région.

Les premières initiatives devraient se concrétiser à compter du printemps 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !