•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici 5 moments forts du Gala Les Olivier

L'homme est debout sur la scène et parle dans un micro.

Mike Ward qui vient de remporter l'Olivier de l'auteur de l'année – spectacle d'humour au Gala Les Olivier

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le triomphe de Mike Ward de même que ses discours ont assurément marqué le 21e Gala Les Olivier, dimanche soir. Son plaidoyer pour la liberté d’expression a provoqué une ovation debout lors d’une soirée animée par Pierre Hébert et Philippe Laprise.

Parmi les présentations, les coups de gueule et les remerciements, nous avons recensé cinq moments de la soirée qui valent le détour.

1 – Un long numéro d’ouverture cinglant

Le numéro d’ouverture qui réunissait presque la totalité de la colonie humoristique québécoise ressemblait à un Bye bye avant l’heure. Les effets spéciaux étaient impressionnants.

Les animateurs en ont aussi profité pour revenir sur le fait que le gala 2018 avait été un succès. Puis, ils ont « annoncé » qu’ils n’allaient pas revenir comme animateurs l’an prochain. Ils ont suggéré Mike Ward comme remplaçant, mais Philippe Laprise s'est mis à le critiquer vivement. Son acolyte est intervenu pour le calmer.

Je pensais que c’était de même qu’on critiquait Mike [Ward] : tu ne vas pas voir son spectacle, ensuite tu le cites hors contexte et tu le blastes sur Internet.

Philippe Laprise, donnant ainsi le ton à la soirée

Mentionnons dans ce long numéro la prestation de Bleu Jeans Bleu et la participation de Guylaine Guay.

2 – Les problèmes de son d’Arnaud Soly

Avant de présenter l’Olivier de la série humoristique de l’année, Arnaud Soly a fait un vox pop auprès d'humoristes sur les émissions en nomination dans cette catégorie.

J’ai eu un petit problème de micro, le son n’a pas enregistré, donc il a fallu que je refasse toutes les voix… et euh, honnêtement, ne paniquez pas, ça ne s’entend vraiment pas.

Arnaud Soly, légèrement gêné

On a donc découvert la voix masculine de Mariana Mazza, celle féminine de Pierre Hébert, l’accent français de Mehdi Bousaidan. La nouvelle voix de Guy A. Lepage est particulièrement saisissante.

3 – La fable de « Gab El Maillet » par Jean-François Mercier

L’affaire Gad Elmaleh a rebondi au cours de la soirée quand Jean-François Mercier a raconté la fable de « Gab El Maillet ».

Cette année, j’ai vu les meilleurs numéros de Martin Matte, de Patrick Huard, de Jerry Seinfeld et de Georges Carlin. Oui, j’ai vu le spectacle d’un humoriste français. Sans le plagiat, je n’aurais jamais pu sauver autant de temps et autant d’argent. Merci.

Jean-François Mercier avant de présenter l’Olivier de l’auteur de l’année pour un spectacle d’humour à Mike Ward

4 – Un strip-tease remarqué

Deux femmes sur une scène, à moitié vêtues.

Sylvie Tourigny et Mélanie Ghanimé se sont déshabillées « pour la cause », lors du 21e Gala Les Olivier.

Photo : Radio-Canada

Les humoristes Sylvie Tourigny et Mélanie Ghanimé ont d’abord souligné que ça faisait 10 ans qu’elles travaillaient en humour, mais qu’elles n’avaient toujours pas été invitées à l’émission Tout le monde en parle. Elles ont profité de cette visibilité pour ensuite parler des femmes dans le domaine.

On est une vingtaine à se partager l’espèce de commentaire un peu malhabile de monsieur et madame Tout-le-Monde qui vient nous voir après un show en disant : “Moi des filles en humour, j’trouve pas ça drôle, mais toi, t’es drôle.

Sylvie Tourigny et Mélanie Ghanimé

En demandant combien de fois on a vu Normand Brathwaite animer un gala en « bobettes », ou Phil Roy « faire le fou en chest », les deux femmes ont laissé tomber l'une le bas et l'autre le haut sous l’ovation de la salle.

5 – Les remerciements de Mike Ward

L’humoriste, qui vient d’être débouté dans l’affaire Jérémy Gabriel et qui a décidé de s'adresser à la Cour suprême, a utilisé cette tribune pour s’expliquer.

Quand Mike Ward a remporté son premier prix de la soirée, l'Olivier de l'auteur de l'année – spectacle d'humour, il a annoncé ses couleurs.

J’ai écrit un speech sur la liberté d’expression, mais ce serait trop downant... mais je vais le faire si je gagne l’Olivier de l’année!

Mike Ward

Lorsqu’il a finalement gagné l’Olivier convoité, il s’est exprimé sur la liberté d’expression et a expliqué que la blague sur Jérémy Gabriel n’avait rien à voir avec son recours en Cour suprême et qu’il ne s’était jamais acharné sur lui.

« Je n’ai rien contre Jérémy Gabriel. Je n’ai rien contre sa famille », a-t-il affirmé, avant d’énumérer le nombre de fois que les médias ont parlé de ce numéro.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Humour

Arts