•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ariane DesLions aborde des thèmes sérieux à travers sa musique festive

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Scène humoristique lors d'un spectacle pour enfants. Une femme en costume tire sur la manche à rallonge d'un homme, lui aussi en costume.

La «Fabricoleuse» Ariane DesLions lors de son spectacle Ma Quincaillerie Musicale.

Photo : Soumis par Ariane DesLions

Radio-Canada

Des tout petits Fransaskois ont eu droit à un spectacle en français rempli de messages profonds à la Salle Silver Age de Prud’homme en Saskatchewan dimanche.

Ariane DesLions, la Fabricoleuse, est en tournée à travers la province jusqu’au 17 décembre pour son spectacle interactif Ma Quincaillerie destiné aux enfants de 4 à 9 ans.

Par le divertissement et la musique festive, cette Québécoise cherche à réfléchir d’enjeux sociaux avec les enfants.

C’est vraiment des chansons qui portent à la réflexion pour s’adresser à l’intelligence des enfants. Parler d’enjeux qui sont un peu ambitieux comme la garde partagée, la situation des réfugiés [...] pour engager un dialogue créatif autour de ces thématiques.

Ariane DesLions, « Fabricoleuse  »

Ariane DesLions, travailleuse sociale de formation, invite d’ailleurs les enfants à participer à son spectacle et à offrir leurs solutions à des problématiques : Je trouve que c’est important de le faire dès le plus jeune âge pour amener les enfants à s’outiller, à traverser justement ces obstacles.

L’auteure-compositrice-interprète profite de son spectacle pour initier les enfants à la récupération. Elle les invite à utiliser des objets anodins, un tuba de plongée ou un tuyau de plomberie par exemple, comme instruments de musique.

Les enfants, ça les fascine, parce que c’est proche de leur réalité, le bricolage, à la maison, affirme-t-elle.

Ariane DesLions sera à Prince Albert le 13 décembre, à Bellevue le 14 décembre et à North Battleford le 17 décembre.

Avec les informations d'Olivier Férapie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !