•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La construction d’un nouveau centre commercial dans le Plateau sème la frustration

Un panneau d'une entreprise de construction près d'un champ à gatineau.

Le projet Destination Vanier a divisé le conseil municipal de Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

Radio-Canada

Dans les cartons depuis quatre ans, le projet Destination Vanier — qui prévoit la construction d’un nouveau centre commercial dans le secteur du Plateau — commence peu à peu à prendre forme, au plus grand déplaisir de certains citoyens et conseillers municipaux.

C’est l’abattage récent d’un secteur boisé adjacent au chemin Vanier qui a ravivé la frustration de certains résidents du quartier, près de deux mois après son adoption par un conseil municipal divisé.

Nombreux sont ceux qui auraient aimé la tenue de consultations publiques entre le promoteur et les citoyens du quartier avant que les conseillers passent au vote.

Bettyna Bélizaire pose pour la caméra.

Bettyna Bélizaire est présidente de l’Association des résidents du Plateau.

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

J’aurais préféré que tous les citoyens du Plateau soient consultés dans le cadre de ce projet-là. Ce que ça vient révéler, c’est qu’il y a certaines structures qu’on devrait changer, a souligné la présidente de l’Association des résidents du Plateau, Bettyna Bélizaire.

En ce moment, j’ai un peu l’impression que nos mains sont liées. Le projet va de l’avant.

Bettyna Bélizaire, présidente de l’Association des résidents du Plateau

La représente du district à l’hôtel de ville, Maude Marquis-Bissonnette, a voté contre le projet le 22 octobre dernier précisément pour permettre aux résidents de s’exprimer sur la question, mais en vain : dix élus ont voté pour le projet, tandis que huit d’entre eux s’y sont opposés.

Je pense que ça devrait être dans l’ordre des choses, lorsqu’on a un grand projet de développement […] qui va changer les habitudes des gens du quartier, on devrait aller consulter les citoyens, a noté celle qui préside également la Commission sur le développement du territoire, l’habitation et l’environnement.

C’est un projet pour lequel je resterai amère [...] celle-là, je l’ai échappée, je l’ai perdue.

Maude Marquis-Bissonnette, conseillère municipale du district du Plateau à Gatineau

Je préfère des consultations aussi, a affirmé le conseiller du district de Deschênes, Mike Duggan, qui est en faveur du projet Destination Vanier. En ce moment, [les consultations], c’est avec l’appui des promoteurs, parce qu’ils ne sont pas obligés d'en tenir dans des cas comme celui-ci.

M. Duggan préconise maintenant une rencontre d’information entre les citoyens et le promoteur. Ce dernier est ouvert et pourra juger des suggestions qu’il souhaite retenir ou écarter, a soutenu le conseiller.

Inquiétudes environnementales

Au sentiment de manque d’écoute s’ajoutent les préoccupations environnementales pour les opposants au projet de centre commercial.

[Les résidents qui s’opposent au projet] sont mécontents par rapport à ce qu’il va en être de leur qualité de vie après ce projet-là. On parle des embouteillages, des canicules, parce que c’est quand même un îlot de chaleur», a souligné Mme Bélizaire.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin — qui a voté contre le développement commercial — croit quant à lui que ce genre de projet est désuet.

C’est un type de développement urbain qui n’a plus sa place. C’est essentiellement du tout à l’auto. Ce sont de petits commerces qu’on rassemble dans un lieu où on a accès uniquement si on vient en auto, a-t-il dénoncé.

[Dans la lutte aux] changements climatiques, je trouve des fois qu’on est beaucoup dans les principes, dans les politiques, mais on a de la misère à transférer ça en actions concrètes, a déploré quant à elle la conseillère Marquis-Bissonnette. Je pense que le conseil aurait pu voter contre ce projet-là, il avait tous les outils pour le faire.

Maude Marquis-Bissonnette en entrevue dans un gymnase.

Maude Marquis-Bissonnette est présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement.

Photo : Radio-Canada

Un projet nécessaire, plaide Mike Duggan

De son côté, Mike Duggan ne gêne pas pour attaquer la position de ses collègues sur la question des impacts environnementaux de Destination Vanier.

C’est quoi leur alternative? C’est facile d’attaquer une idée, mais c’est quoi leur suggestion?, a-t-il lancé.

C’est facile de gagner des points politiques en parlant de changements climatiques et de choses très abstraites juste parce qu’on veut gagner des petits points politiques que sur le dos des entrepreneurs.

Mike Duggan, conseiller du district de Deschênes

Le développement commercial de l’endroit est particulièrement important, considérant que le Plateau est en pleine croissance démographique, selon M. Duggan.

Le conseiller considère aussi qu’avec l’éventuel projet de transport en commun structurant dans l’ouest de Gatineau et le verdissement de certains espaces aménagés au centre commercial, le projet n’est pas aussi néfaste pour l’environnement qu’il y paraît.

Avec les informations de Yasmine Mehdi

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale