•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une patrouille Bear Clan s'installe à Calgary

Sept bénévoles du groupe Bear Clan dans une ruelle du centre-ville de Calgary vêtus de vestes fluorescentes.

Les bénévoles du groupe Bear Clan ont arpenté des rues du centre-ville de Calgary vendredi,

Photo : Tahirih Foroozan

Radio-Canada

Le groupe de surveillance communautaire autochtone Bear Clan, créé au départ à Winnipeg pour maintenir la paix et aider les habitants des quartiers défavorisés de la municipalité, étend ses activités à Calgary où une section locale de la patrouille a été mise en place.

Gitz Crazyboy a aidé à créer la section de Calgary après avoir rencontré le groupe Bear Clan à Winnipeg. Le Bear Clan de Calgary a commencé ses activités récemment.

« Ç'a été positif. Les gens nous ont vus et même le premier jour, ils ont dit : "Oh, le Bear Clan!" [...] Beaucoup de gens nous ont dit : "Il était temps, nous en avions besoin depuis longtemps" » relate Gitz Crazyboy.

Vendredi, un groupe de sept bénévoles a marché dans le centre-ville de Calgary, muni de trousses de naloxone et de premiers soins au besoin. La patrouille a ramassé des seringues, distribué des chauffe-mains et établi des liens avec des personnes vulnérables dans la rue.

Heather Black, l’une des bénévoles et membre fondatrice de la patrouille de Calgary, estime avoir apporté « un sentiment d’espoir » à sa communauté.

« Nous devons aider notre propre communauté et c’est ce qui compte », dit pour sa part Hip Deranger, un autre membre du Bear Clan.

Presque tous les bénévoles du Bear Clan sont autochtones. Selon M. Crazyboy, cela facilite le rapprochement avec des membres de la communauté.

« Il y a certains points communs que nous comprenons simplement entre les peuples autochtones », explique M. Crazyboy.

Bien que le groupe soit axé sur les Autochtones, il dessert aussi les membres d'autres communautés.

Le Bear Clan de Calgary espère attirer plus de bénévoles et effectuer davantage de patrouilles. Le groupe entend obtenir le statut d’organisme sans but lucratif au cours de la prochaine année, fait savoir Gitz Crazyboy.

Le groupe Bear Clan a vu le jour à Winnipeg en 1992, mais a suspendu ses activités après environ 3 ans. La violence faite aux femmes et aux filles autochtones est à l’origine de la résurgence du groupe en 2015 à Winnipeg, après l'enquête sur la mort de Tina Fontaine, jeune femme autochtone qui avait été entraînée dans la prostitution et retrouvée assassinée dans la rivière Rouge. Les patrouilles du groupe effectuent des rondes chaque semaine pour apporter un sentiment de sécurité aux habitants des quartiers, aider dans la recherche de personnes disparues et diriger ceux qui en ont besoin vers des ressources médicales.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Prévention et sécurité