•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Journalisme radio : la RTBF remporte le prix des Médias francophones publics

Un micro dans un studio de radio.

La Radio Télévision Belge Francophone (RTBF) a remporté l'édition 2019 du Prix du journalisme radio des Médias francophones publics.

Photo : iStock

Radio-Canada

La Radio Télévision Belge Francophone (RTBF) a remporté l'édition 2019 du Prix du journalisme radio des Médias francophones publics (MFP). Cinq reportages étaient en lice, provenant de la Belgique, de la Suisse, du Canada et de la France (Radio-France et Radio France Internationale).

Le Prix du journalisme radio des MFP est décerné chaque année pour récompenser le meilleur traitement d’un événement d’actualité, une enquête ou un reportage sur un fait de société.

Les radios membres des MFP sont, outre la RTBF, la Radio Télévision Suisse (RTS), Radio-Canada, Radio-France et Radio France Internationale (RFI). Les reportages finalistes sont choisis par les cinq rédactions membres des MFP.

Le gagnant est choisi par un jury de 100 auditeurs à travers le monde. Radio-Canada a invité 20 auditeurs de partout au Canada à s’inscrire sur son site web pour écouter les cinq reportages finalistes et déterminer le gagnant, par ordre de préférence. Même chose pour la RTBF, la RTS, RFI et Radio-France. Cette année, la lauréate est la RTBF.

C’est le reportage de Françoise Wallemacq et Christophe Bernard, « Les oubliés des oubliés », qui a eu la faveur du jury. Il s’intéresse à Grégoire Ahongbonon, qui vient en aide aux personnes schizophrènes, bipolaires, épileptiques ou dépressives en Afrique depuis plus de 25 ans.

Le deuxième reportage finaliste était celui de Zoé Decker et Francesca Argiroffo, « Dans l'attente d'un don d'organes », présenté à la RTS. Les deux journalistes y ont rencontré les acteurs du débat sur le don d’organe en Suisse.

Classé troisième, le reportage de Sami Boukhelifa, « Syrie : voyage au bout du califat », présentait une vue de l’intérieur du village syrien de Baghouz, quelques jours avant la chute du dernier réduit du « califat » autoproclamé du groupe État islamique, et présenté sur les ondes de RFI.

Radio-Canada a décroché la quatrième place, avec « Quand la Chine met en branle une stratégie d’influence au Canada » de Frank Desoer. Le reportage traite des moyens déployés par la Chine pour défendre son image et ses intérêts politiques, notamment sur les campus universitaires partout autour du monde, et notamment au Canada.

Arrivée dernière pour l’édition 2019 des Prix du journalisme radio des MFP, Radio-France avait soumis « Homophobie : la sale parole libérée » d’Arthur Gerbault et Géraldine Hallot. Le reportage traite de la vaste campagne de prévention de l’homophobie en milieu scolaire en France.

Radio-Canada avait remporté le prix en 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Médias

Société