•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une enseignante de Regina use de créativité pour financer les activités de sa classe

Chelsey Hicks pose souriante avec une caméra dans les mains et des bois des rennes sur la tête. Elle est dans le corridor d'une école.

Chelsey Hicks utilise la photographie pour amasser des fonds depuis cinq ans. Cette année, elle voulait remettre de l'argent dans le système d'éducation.

Photo : Radio-Canada / Bryan Eneas

Radio-Canada

Une enseignante de l’école M.J. Coldwell à Regina a donné de son temps cette fin de semaine pour faire des photos afin de recueillir des fonds pour acheter des fournitures scolaires permettant à ses élèves de faire plus d’activités et projets.

« C’est une période de l’année où beaucoup de gens prennent des photos de famille, mais pour certaines familles le budget est extrêmement serré », fait remarquer Chelsey Hicks qui enseigne la première et la deuxième année.

Depuis cinq ans, elle offre des sessions de photographies afin d’amasser des fonds pour diverses causes. Cette année, elle a choisi de faire une pierre deux coups.

Chelsey Hicks explique à une famille comment poser pour la caméra.

Chelsey Hicks utilisera l'argent amassé grâce à ces sessions de photographies pour financer le matériel nécessaire pour les projets de sa classe.

Photo : Radio-Canada / Bryan Eneas

« Je voulais faire de nombreuses activités et projets cette année avec ma classe. Le matériel est cher. L’école fait ce qu’elle peut, mais par les années passées j’ai moi-même acheté beaucoup de matériel », explique-t-elle.

L’argent amassé lors de ces sessions photo de samedi et dimanche servira donc à financer les nombreux projets de l’enseignante et ses élèves.

L'événement est aussi l'occasion pour elle d'attirer l’attention des gens sur les problèmes de financement dans le système de l’éducation.

« Le manque d’argent n’est pas la faute des écoles. Les dirigeants font ce qu’ils peuvent avec peu », dit-elle en soulignant « qu’il est temps d’investir davantage dans les écoles, particulièrement pour soutenir les enseignants, les directeurs et le personnel des écoles de la Saskatchewan. »

« Nous veillons sur l’avenir de ce pays et nous avons besoin de soutien », termine-t-elle.

Avec les informations de Bryan Eneas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Éducation