•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La qualité de l'eau du Kipawa sous la loupe du Réseau de surveillance volontaire des lacs

Un rapide dans un lac, l'hiver.

Le RSVL dipose d'une nouvelle station de suivi au lac Kipawa.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Radio-Canada

La qualité des eaux du lac Kipawa sera désormais mieux surveillée grâce à une nouvelle station de suivi.

Le Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL) du ministère de l'Environnement (MLCC) pourra compter sur la contribution de bénévoles qui effectueront des prélèvements périodiques.

Les échantillons d’eau seront analysés par le Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec (CEAEQ).

L'objectif est d'acquérir des données pour établir le niveau trophique du lac, et dépister les lacs montrant des signes d'eutrophisation et de dégradation entre autres.

Mon idée est de savoir si on pouvait établir une base, ce qu'on a présentement, et une fois on a une base établie, s'il y a un changement on va être au courant et on va être en mesure de prendre des démarches pour corriger la situation, explique le bénévole Paul Bérubé chargé de l’échantillonnage.

L’Organisme de bassin versant du Témiscamingue (OBVT) se réjouit de la nouvelle.

Pour le directeur général par intérim de l'OBVT, Yves Grafteaux, l’acquisition de connaissances est indispensable pour lancer d'éventuelles mesures de préservation du lac.

Ça permet d'interpréter et de suivre dans le temps la qualité d'eau du lac et donc de voir s'il y a des problèmes de trophisation donc de vieillissement prématuré du lac et si oui ça permet de prendre des décisions pour le plus tôt possible pour rectifier la situation, dit-il.

En Abitibi-Témiscamingue, il existe une cinquantaine de stations du Réseau de surveillance volontaire des lacs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !