•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brampton lance une nouvelle initiative pour bâtir sa propre université

Des étudiants devant un ordinateur et un livre ouvert

Brampton a lancé l'initiative BramptonU pour garder ses cerveaux et ses talents dans la ville.

Photo : iStock / ijeab

Radio-Canada

Si le souhait de la Ville de Brampton est exaucé, il y aura prochainement une université supplémentaire dans la grande région de Toronto.

La Ville a récemment lancé l'initiative BramptonU, pour construire un établissement d’éducation postsecondaire et empêcher la fuite de ses cerveaux et de ses talents.

Il y a un an, le gouvernement Ford a éliminé un plan de 300 millions de dollars qui devait permettre de créer un campus de l'Université Ryerson à Brampton. Le plan qui avait été esquissé par le gouvernement libéral en 2014, avait été annulé par les progressistes-conservateurs après leur arrivée au pouvoir en 2018 en raison du déficit de la province qui était alors estimé à 15 milliards de dollars.

La conseillère municipale, Rowena Santos, croit que Brampton a tout ce qu'il faut pour accueillir une université et avec une population de 600 000 habitants, elle pense que l'établissement pourrait compter près de 30 000 étudiants.

Nous sommes la seule grande ville sans une grande université compétitive. Dès que nos jeunes ont l'âge d'aller à l'université, beaucoup d'entre eux partent et nombreux sont ceux qui ne reviennent pas. Nos résidents veulent [cette université] et ils la demandent depuis des années.

Rowena Santos, conseillère municipale

Ouvrir une école dans la ville créerait aussi des emplois, affirme la conseillère municipale. Plus de gens travailleraient à Brampton au lieu de faire le trajet vers l'extérieur de la ville.

Au cours du prochain mois, les fonctionnaires municipaux mèneront des consultations auprès des résidents de Brampton. Ils comptent aussi contacter des entreprises et services pour avoir une idée des programmes qui seraient les plus adaptés à cette université.

Pour Rosshane Vignarajah, qui a grandi à Brampton, le projet est une excellente idée. Ça permettrait de faire en sorte que les gens se sentent connectés à leur ville. Ils resteraient ici au lieu d'aller ailleurs pour les études et le travail.

Les données glanées par les fonctionnaires seront ensuite présentées à la province en début d'année prochaine. Selon Rowena Santos, le gouvernement ontarien a déjà exprimé un certain intérêt.

On ignore toutefois le coût exact du projet pour l'instant.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Éducation