•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pharmaciens peuvent maintenant rédiger des ordonnances en Nouvelle-Écosse

Les pharmaciens de la Saskatchewan traitent des millions d'ordonnances chaque année

Les pharmaciens pourront rédiger des ordonnances.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Depuis le premier décembre, les pharmaciens de la Nouvelle-Écosse ont la liberté de rédiger des ordonnances pour les moyens de contraception, des infections de la vessie et pour le zona.

Ils peuvent également prolonger une ordonnance expirée pour un total de 180 jours.

La coordonnatrice provinciale au Centre de Santé sexuelle en Nouvelle-Écosse se réjouit de cette nouvelle. Mme Leigh Heide croit que ce changement pourra être bénéfique pour bien des gens qui se retrouvent parfois dans de mauvaises situations et qui n’ont pas l’occasion d’aller voir leur médecin.

Pilules contraceptives

Pilules contraceptives

Photo : iStock

« Nous ne savions pas que cela allait arriver, alors nous avons été assez surpris de l’entendre », dit-elle. « Mais en surface, ça semble vraiment être une chose positive. »

Elle croit tout de même qu’il n’y a pas beaucoup de détails sur la question à savoir si le processus d’évaluation et de prescription va varier d’une pharmacie à l’autre, ou s’il existe des différences dans les services offerts dans certaines pharmacies.

« Nous obtiendrons plus d’informations au fil du temps, je suppose », souligne Mme Heide. « Mais nous aimerions avoir accès à autant d’informations que possible à ce sujet afin que nous puissions le faire savoir aux gens. »

Leigh Heide croit toutefois que c’est un pas dans la bonne direction, même s’il reste des questions sans réponse.

Elle estime que les soins de santé primaires sont parfois difficiles d’accès. Vivant dans le comté de Lunenberg, Mme Heide soutient que sa communauté ne compte qu’une seule clinique médicale.

« C’est un défi pour tout le monde en ce moment, de voir un médecin, s’ils n’ont pas de médecin de famille », rapporte Mme Heide.

Bon nombre de Néo-Écossais qui n’ont pas de médecin de famille font appel au Centre de Santé sexuelle d’Halifax pour obtenir des ordonnances pour un moyen de contraception.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Soins et traitements