•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Patience sur les routes de campagne demandent les agriculteurs

Les agriculteurs demandent la patience aux automobilistes ralentis par la machinerie.

Photo : Radio-Canada / John Naïs

Radio-Canada

De nombreux producteurs de l’Estrie et de la Montérégie souhaitent sensibiliser les automobilistes aux risques encourus s’ils choisissent d’effectuer un dépassement de façon dangereuse.

En Montérégie, c’est sous le ton de l’humour que certains d’entre eux veulent faire passer la pilule.

 Encombrants, mais fier de vous nourrir.., c’est le slogan que les producteurs agricoles Daniel Racine et son frère Jean ont décidé d’afficher sur leurs tracteurs à Brigham depuis l’été dernier.

Par ce message, ils réclament plus de respect sur les routes.

La campagne, c’est notre lieu de travail… Les gens ont besoin de nous autres pour se nourrir et il faut qu’ils respectent le temps qu’on est là.

Daniel Racine, producteur agricole, Brigham

Le producteur et représentant syndical de l’UPA, Daniel Meunier, souligne que cette initiative vise à valoriser la profession.  Depuis quelques années, l’agriculture se fait malmener. On est des pollueurs, on est dérangeant, explique-t-il.

Selon lui, plusieurs automobilistes ont la fâcheuse tendance à les dépasser de façon téméraire.

Les gens sont impatients. Ils mettent leur vie en danger et celle des autres pour sauver dix secondes.

Daniel Meunier, représentant syndical de l'UPA

Accidents nombreux

En 2018, le ministère des Transports rapporte 292 accidents entre avec des tracteurs dans la province et six d’entre eux étaient mortels.

André Tessier est à côté d'une pancarte indiquant l'approche d'un passage pour les tracteurs.

André Tessier a installé cette pancarte pour sensibiliser les automobilistes.

Photo : Radio-Canada / John Naïs

André Tessier, un producteur de Wotton en sait quelque chose.  Son tracteur a déjà été embouti par une voiture pendant qu’il sortait de son entrée. Selon lui, l’automobiliste avait jugé, à tort, qu’il avait le temps de passer avant que le tracteur se retrouve sur sa voie.

Lui, ça lui a coûté un char et deux voyages en ambulance parce que sa conjointe et son fils sont partis en ambulance, décrit-il.

Pour tenter de contrer le problème, André Tessier a décidé d’installer un panneau d’avertissement sur son terrain. Il déplore toutefois que le ministère des Transports refuse de soutenir cette initiative.

D’après le reportage de John Naïs

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Agriculture