•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le don d'organes : « Quelqu'un comme toi pourrait me sauver la vie »

Ce Néo-Brunswickois a finalement reçu un rein et il aimerait que d’autres puissent eux aussi avoir une « deuxième vie ».

Daniel McLaughlin veut sensibiliser la population à l'importance d'un don d'organes comme celui qui lui permet de vivre.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Au Canada atlantique, neuf personnes sont mortes l’année dernière alors qu’elles attendaient une transplantation, l’organe dont elles avaient besoin n’étant jamais venu. 

Si les dons d'organes sont en hausse au Canada, leur nombre est toujours insuffisant, comparativement aux besoins. En tout, 118 organes ont été transplantés chez des patients en Atlantique l’an dernier, mais il en faudrait plus.

Le Néo-Brunswickois Daniel McLaughlin fait partie de ceux qui ont eu une deuxième chance. Mais il a attendu longtemps.

Chaque jour, pendant 12 heures, il était branché à un appareil de dialyse. Ce rituel l’a maintenu en vie pendant trois ans.

Daniel McLaughlin assis sur son lit est branché à un appareil de dialyse et regarde la télévision.

Daniel McLaughlin devait être branché à un appareil de dialyse 12 heures par jour.

Photo : Radio-Canada / Marielle Guimond

J'étais en train de planifier mes funérailles, raconte-t-il. On ne faisait pas de plans pour l'année prochaine ou l'année d'après…

Le 3 août dernier, le résident de Riverview au Nouveau-Brunswick a reçu l’appel qu’il attendait depuis 2016. Il a parlé à un médecin le matin même, et quelques heures plus tard, il se réveillait à Halifax, en Nouvelle-Écosse, dans un lit d’hôpital.

Quand je me suis réveillé, la première chose que j'ai faite, j'ai touché là, dit M. McLaughlin en pointant son flanc.

Daniel McLaughlin dans son fauteuil.

Après trois ans d'attente, Daniel McLaughlin a reçu il y a environ quatre mois la greffe de rein qui lui a sauvé la vie.

Photo : Radio-Canada

Puis là, je savais que j'avais un rein, poursuit-il avec un énorme sourire.

Le nombre d'organes transplantés, comme celui de Daniel McLaughlin, a augmenté de 33 % au Canada dans la dernière décennie. Au total, ce sont 2829 personnes qui ont reçu une transplantation en 2018 au pays.

Mais il en faudrait plus, car encore trop de gens attendent des années, ou meurent sans qu'on leur ait trouvé un organe compatible.

Tableau du nombre d'organes transplantés par région du pays en 2018.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le nombre d'organes transplantés selon les régions du pays en 2018.

Photo : Radio-Canada

M. McLaughlin espère que son histoire sensibilisera les Canadiens de l’Atlantique et de partout ailleurs sur l'importance du don d'organes.

Une maladie comme j'ai eue, quelqu'un comme toi pourrait me sauver la vie, lance-t-il. C'est comme une deuxième vie.

D’après le reportage de Francis Pilon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Soins et traitements