•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Poussière rouge : la moitié des résidents ont fait leur réclamation

Une main brandit un chiffon blanc maculé de poussière rouge après avoir été utilisé pour essuyer le capot d’une voiture.

Les premiers épisodes de poussière rouge dans le quartier Limoilou, à Québec, remontent à 2010.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Environ 50 % des résidents des quartiers centraux de Québec touchés par un épisode de poussière rouge il y a près de 7 ans ont fait leur demande d’indemnisation. Les résidents avaient jusqu'à samedi pour réclamer jusqu'à 200 $ en indemnités.

L’entreprise Arrimage Québec a été condamnée en février dernier à verser près de 2 millions de dollars parce qu’un nuage d’oxyde de fer, poussé par le vent, a recouvert des quartiers de la basse-ville de Québec le 25 octobre 2012 en raison de ses activités.

La réponse des citoyens est excellente. On a près de 5000 réclamations. Je crois qu’on était à peut-être 10 000 personnes. C’est excellent considérant les chiffres qui existent dans les différentes actions collectives au Québec, se réjouit l’avocat au dossier, François Pinard Thériault.

Une autre action collective contre le Port de Québec et la compagnie Arrimage Québec est également enclenchée. Cette fois, l'action collective vise tous les contaminants émis dans l'air - dont le nickel - depuis le mois de novembre 2010.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Procès et poursuites