•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

SkyTrain : risque de grève dès mardi

Un employé de Translink marche sur une plateforme de train SkyTrain.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada
Mis à jour le 

Le syndicat qui représente les employés du SkyTrain affirme qu’un arrêt complet de cet élément des transports en commun du Grand Vancouver sera en vigueur de mardi à vendredi si les pourparlers n’avancent pas avec leur employeur, la BC Rapid Transit Company.

La Canada Line et le West Coast Express ne sont pas concernés.

Vendredi, le syndicat CUPE 7000 a lancé un avis de grève de 72 heures en citant un effort de médiation qui n’a produit aucune avancée significative.

[On discute] depuis presque 50 jours, alors il est temps de conclure un accord.

Tony Rebelo, président du syndicat CUPE 7000

Le syndicat représente environ 900 travailleurs. Il s'agit du personnel technique et de la maintenance, des employés administratifs et ceux responsables du trafic des rames de métro.

« Nous comprenons qu’il s’agit d’une forte mesure qui incommodera nos passagers, mais c’est pourquoi nous espérons trouver un terrain d’entente avant mardi matin », a indiqué dans un communiqué Tony Rebelo, le président de CUPE 7000.

La dernière convention collective a pris fin le 31 août 2019.

Des usagers du SkyTrain quittent une station de métro en passant par les portillons.

Des usagers du SkyTrain quittent une station de métro.

Photo : Radio-Canada

« Inacceptable  »

Dans un communiqué, le président de la BC Rapid Transit Company, Michel Ladrak, rappelle que les lignes Expo et Millenium du SkyTrain transportent 150 000 passagers chaque jour et qu'il estime « inacceptable » les moyens de pression du syndicat.

Nous continuerons de négocier jusqu'au dernier moment afin d'éviter ce moyen de pression inutile et perturbateur.

Michel Ladrak, président de la BC Rapid Transit Company

Ce conflit intervient après une grève du zèle des employés du SeaBus et des autobus le mois dernier qui menaçait de s'etendre à un arrêt complet du réseau si un accord n'était pas trouvé avec leur employeur, la Coast Mountain Bus Company.

La grève a été évitée à la dernière minute.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Transport en commun