•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation à Ottawa contre les restrictions budgétaires en santé du gouvernement Ford

Des manifestants dans un stade.

Des personnes assises dans des gradins s'opposent aux compressions du gouvernement Ford.

Photo : Radio-Canada / Boris Proulx

Radio-Canada

Une centaine de personnes se sont rassemblées samedi matin à Ottawa pour s'opposer aux réductions budgétaires prônées par le gouvernement progressiste-conservateur de Doug Ford en santé.

À l'appel de la Coalition de la Santé de l’Ontario, ils dénoncent notamment la création d'une méga-agence de la santé, l'élimination de 25 des 35 bureaux de santé publique, l'élimination de 49 des 59 unités ambulancières locales et des compressions au financement destiné aux établissements de soins de longue durée.

Membre de la Coalition et ancien conseiller municipal du quartier Rideau-Rockcliffe, Jacques Legendre a pris la parole dans le stade Place TD. Les Ontariens qui ont voté pour M. Ford s'attendaient à ce que leur service en santé soit protégé et élargi. C'est le message qu'ils ont entendu, a-t-il lancé devant les manifestants assis dans les estrades.

Une homme parle au micro sur une estrade.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'ancien conseiller municipal, Jacques Legendre a pris la parole devant les manifestants.

Photo : Radio-Canada / Boris Proulx

Il a par la suite dressé un portrait des urgences à Ottawa. Rappelons qu'au mois de septembre par exemple, l'urgence du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) a connu une augmentation de 300 visites par rapport à septembre 2018.

Nos hôpitaux fonctionnent régulièrement à pleine capacité, a-t-il poursuivi. « Les ambulances attendent dans des départements d'urgence surchargés pour décharger leurs patients. Les patients sortent de l'hôpital trop rapidement alors qu'ils ne sont pas assez stables. »

M. Ford, vous ne pouvez pas régler ce problème en réduisant le financement et en imposant d'autres compressions à nos hôpitaux

Jacques Legendre

Ambulancier paramédical à Ottawa et présent à la manifestation, Normand Robillard, a expliqué que depuis 10 ans, le nombre d'appels avait augmenté de 10 %, mais les effectifs n'ont pas suivi cette hausse.

Il se dit inquiet pour les patients qui doivent attendre plus longtemps dans les ambulances avant de voir des professionnels de la santé, mais aussi pour ses collègues de travail. À peu près 20 % de mes collègues sont en arrêt de travail. C'est épuisant, a-t-il reconnu.

Le député néo-démocrate provincial d'Ottawa-Centre, Joel Harden, a aussi participé au rassemblement. Il enjoint à M. Ford de cesser ses compressions dans le système de santé.

Une manifestation similaire est prévue dans d'autres régions de l'Ontario, notamment à Toronto, Chatham et Sault Ste-Marie.

Le cabinet du ministre de la Santé, Christine Elliott, a réagi à la manifestation en rappelant divers investissements effectués par le gouvernement dans les soins de santé cette année, dont 155 millions de dollars pou les soins à la maison et les soins communautaires.

Avec les informations de Boris Proulx

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale