•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’examen NCLEX est toujours prévu en 2020

Le nouvel examen bilingue d’entrée à la pratique d’infirmière est pourtant prêt.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une équipe médicale se rend dans une salle de chirurgie.

Une équipe médicale se rend dans une salle de chirurgie.

Photo : iStock

Radio-Canada

Des voix s'élèvent pour que l'Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick mette en place le nouvel examen canadien et bilingue d'entrée à la profession.

Car l'examen NCLEX sera toujours en vigueur en 2020. Ce test est très critiqué par les infirmiers francophones, qui dénoncent sa mauvaise traduction et le fait que tous ses documents de préparation soient en anglais.

D’ailleurs, une pétition qui circule depuis plusieurs mois a recueilli plus de 600 signatures. Elle a été acheminée à l'Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick. Cette pétition demande l'abandon de l'examen NCLEX pour un examen canadien bilingue, jugé « plus équitable » pour les candidats francophones et qui rendrait mieux compte de la réalité de la pratique au Canada.

Suzanne Harrison, directrice de l'école de science infirmière Université de Moncton

Suzanne Harrison est la directrice de l'école de science infirmière de l'Université de Moncton.

Photo : Radio-Canada

Il faut qu'on revienne à un examen canadien qui reflète les normes d'une bachelière canadienne.

Suzanne Harrison, directrice de l'école de science infirmière de l'Université de Moncton

Un nouvel examen prêt et validé

Selon un groupe d'infirmières francophones, l'examen canadien du baccalauréat en science infirmière serait la solution à de nombreux problèmes vécus par les étudiants depuis la mise en place du NCLEX en 2015.

Uniquement la traduction de ressources pour continuer avec le NCLEX n'est pas la solution. Alors l'examen canadien qui est maintenant validé et prêt à être utilisé en 2020 serait la solution idéale, croit Lise Guérette-Daigle, infirmière et porte-parole du Regroupement des infirmières francophones du Nouveau-Brunswick.

Lise Guérette-Daigle en entrevue à Radio-Canada.

Lise Guérette-Daigle, infirmière et porte-parole du Regroupement des infirmières francophones du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

L'examen canadien devrait au minimum être offert et les étudiants pourraient choisir, advenant [...] que le NCLEX continue en 2020, ajoute-t-elle

Un examen qui pénalise les francophones

La directrice de l'école de science infirmière de l'Université de Moncton appuie cette démarche et demande la mise en place immédiate du nouvel examen canadien.

Selon elle, cet examen pénalise les étudiants francophones. Il est donc temps de faire le pas vers cet examen canadien bilingue, qui est prêt et validé et qui reflète davantage la réalité de la pratique au Canada, estime-t-elle.

Il y a toujours eu une injustice envers nos étudiants francophones à avoir à étudier ou se préparer pour cet examen-là en anglais. Parce que comme il n'y avait aucun outil commercial en 2015, il n'y a encore aucun en 2019 qui met vraiment nos étudiants sur un pied d'égalité avec les étudiants anglophones. Fait que nos étudiants écrivent de plus en plus l'examen en anglais, dit Suzanne Harrison, directrice de l'école de science infirmière Université de Moncton

L'Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick affirme que le nouvel examen est toujours en évaluation pour déterminer s'il répond aux normes requises. Mais l'Association n'a pas répondu spécifiquement quant à la possibilité de mettre en place le nouvel examen l'an prochain, et n'a d'ailleurs donné aucune réponse à la suite de la pétition.

Avec les informations de Margaud Castadère

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !