•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De longs délais pour une simple enseigne

Des restaurateurs de Québec ne savent plus à quel saint se vouer. Ils se buttent depuis des semaines à des normes d'affichages strictes du quartier St-Jean-Baptiste.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les propriétaires du restaurant argentin La Cantina sur la rue Saint-Jean dénoncent la lenteur de la Commission d'urbanisme et de conservation à approuver l'enseigne de leur établissement.

Depuis son ouverture au mois de mai, La Cantina n'a pas d'enseigne, malgré la volonté des propriétaires de se conformer aux demandes de la Commission.

Les partenaires ont finalement décidé de repeindre et de remettre à neuf l'enseigne du commerce précédent, sans toutefois réussir à obtenir une approbation.

« Donnez-nous un coup de main. On est le seul restaurant argentin à Québec », s'indigne l'un des deux actionnaires, Nicolas Driussi, qui demande à la Commission de se montrer raisonnable.

« On a appris à la dure. Est-ce qu'on peut essayer de ne pas tirer l'argent durement gagné par les fenêtres? » demande un des copropriétaire, Cédrick Gingras.

« Ça ne va pas bien la rue Saint-Jean en ce moment. Ça recommence tranquillement », ajoute-t-il.

La Ville de Québec n'a pas souhaité commenter le dossier. Une porte-parole a rappelé l'indépendance de la Commission d'urbanisme et de conservation de Québec.

Avec les informations d'Olivier Lemieux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Urbanisme