•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les dons monétaires en hausse pour les banques alimentaires

Un don de denrées à des ambulanciers pour la banque alimentaire.

Des ambulanciers paramédicaux de Hearst reçoivent un don de denrées pour la banque alimentaire.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Francis Bouchard

À l’approche de la période des Fêtes, des banques alimentaires de communautés du Nord profitent de diverses collectes organisées par des organismes, groupes ou entreprises pour remplir leurs tablettes. Plusieurs constatent une augmentation des dons monétaires.

Vendredi, les ambulanciers paramédicaux de Hearst tenaient leur 11e collecte de denrées pour la banque alimentaire locale, Le Samaritain du Nord.

L'activité se déroule au supermarché de Hearst où les clients peuvent faire don de denrées non périssables à leur sortie du commerce.

Les ambulanciers remarquent toutefois que de plus en plus de gens donnent plutôt de l'argent.

Je trouve que tous les ans, on amasse plus d’argent que de nourriture. Les gens, parfois, ne savent pas trop quoi acheter.

Jean Martel, ambulancier paramédical

L’an dernier, la collecte avait permis d’amasser 5 000 $ et 1 369 kilogrammes de nourriture. On espérait surpasser ces montants cette année.

Les responsables de la banque alimentaire apprécient autant les dons en denrées que les dons monétaires.

Une personne avec un panier d'épicerie.

Des responsables de la banque alimentaire de Hearst remettent un reçu pour fins d'impôt aux personnes qui font des dons monétaires à l'organisme.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Les deux permettent à venir en aide aux gens dans le besoin.

L’argent nous permet d’acheter de la viande, des légumes et des fruits.

Annie Rhéaume, présidente de la banque alimentaire Le Samaritain du Nord

Des groupes d'ailleurs dans la région organisent aussi ces temps-ci des collectes de denrées pour leur banque alimentaire locale.

Parmi eux, les pompiers volontaires de Moonbeam et de Fauquier-Strickland et les Chevaliers de Colomb ont procédé à leur collecte annuelle porte-à-porte.

Un montant de 8 700 $ a été amassé, en plus de 2 000 kilogrammes de nourriture.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Pauvreté