•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef de Nutashkuan cité à comparaître en mars

Rodrigue Wapistan est le chef du conseil de bande de Nutashkuan

Rodrigue Wapistan a été arrêté en novembre dernier (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Le chef de la communauté innue de Nutashkuan, Rodrigue Wapistan, fera face à des accusations de menace de mort, de harcèlement criminel et de méfait. Il a été inculpé le 28 novembre dernier au palais de justice de Sept-Îles par le juge François Paré.

Ces accusations surviennent à la suite d'événements qui se seraient déroulé le 26 novembre 2019. Rodrigue Wapistan aurait alors menacé de mort une personne. Il aurait harcelé cette personne et une autre, en plus de s'en prendre à un véhicule à moteur.

Le chef comparaîtra de nouveau lors du prochain passage de la cour itinérante à Natashquan, le 16 mars 2020.

Le 26 novembre dernier, les policiers de la Sûreté du Québec ont procédé à l'arrestation de Rodrigue Wapistan. Il a été relâché sous promesse de comparaître. À la suite de cet événement, Rodrigue Wapistan avait annoncé sa démission, puis s'était rétracté dès le lendemain.

Rodrigue Wapistan en est à son quatrième mandat de deux ans à la tête de Nutashkuan.

Avec les informations Alexie André-Bélisle

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Côte-Nord

Procès et poursuites