•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avec Le Clap, Place Sainte-Foy retrouve un cinéma

Une des nouvelles salles du cinéma Le Clap de Place Sainte-Foy.

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

Radio-Canada

Le cinéma Le Clap de Sainte-Foy a officiellement terminé son déménagement dans ses nouveaux locaux à Place Sainte-Foy. La première projection a eu lieu vendredi à 17 h.

Le nouveau cinéma occupe maintenant le bâtiment à l’arrière du centre commercial, laissé vacant depuis la fermeture du restaurant L’Académie et le déménagement de la boutique DeSerres.

Ces mêmes locaux avaient aussi accueilli un autre cinéma jusqu’en 1999. Le Clap a investi 10 millions de dollars pour les retransformer.

L'intérieur du nouveau cinéma Le Clap.

Le nouveau cinéma Le Clap de Place Sainte-Foy.

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

L’ouverture se fera progressivement, ce n’est que jeudi que toutes les 12 salles seront exploitées. La première semaine, seules 8 d’entre elles sont utilisées.

Vendredi matin, l’équipe s’affairait encore aux derniers préparatifs. Tout le monde est à pied d’œuvre pour terminer le nettoyage pour l’ouverture ce soir, on va être prêt, relate Robin Plamondon, directeur général des cinémas Le Clap.

Avec ce changement d’emplacement, il espère aller chercher 15 % de plus de jeunes de 25 ans et moins.

Plus grand et plus accessible

Le nouveau cinéma est équipé des dernières technologies et est environ trois fois plus grand que celui de la Pyramide. Malgré tout, on reste avec des salles à grandeur humaine, en plus d’avoir des salles beaucoup plus grandes pour les films commerciaux, précise le directeur général.

La plus grande salle a une capacité de 260 places et possède un écran de 45 pieds de largeur. Quant aux autres, les plus petites salles ont 30 fauteuils et les moyennes en ont 150. En tout ici, on est à 1065 places, donc on a 30% de capacité de plus qu’à l’ancien Clap, explique Robin Plamondon.

Robin Plamondon dans une salle de cinéma.

Le directeur général des cinémas Le Clap, Robin Plamondon, assis dans l'un des fauteuils ajustables.

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

À l’image du Clap de Loretteville, les salles sont équipées de sièges ajustables plus larges dans la première rangée. Ce sont des sièges très confortables en mousse mémoire, le seul danger c’est de risquer de s’endormir, clame Robin Plamondon.

Le cinéma s’est doté de systèmes pour les personnes ayant des difficultés auditives ou visuelles. Il sera aussi possible pour les clients d’obtenir des appareils s’accrochant au porte-gobelet de leur siège et qui font défiler des sous-titres pendant la projection.

Le cinéma de la Pyramide a fermé ses portes le 1er décembre.

Avec les informations de Nicole Germain

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Cinéma