•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LCF : Halifax rejette l’idée d’un stade de football au site proposé

Le rapport laisse la porte ouverte à un versement de 20 M$ à un autre endroit.

Photo aérienne de Shannon Park prise d'un hélicoptère à l'été 2018.

Photo aérienne de Shannon Park prise d'un hélicoptère à l'été 2018.

Photo : Radio-Canada / CBC / Carolyn Ray

Radio-Canada

Le Conseil municipal d’Halifax devrait rejeter la proposition de stade qui lui a été soumise par un groupe désirant établir une franchise de la Ligue canadienne de football (LCF) dans la plus grande ville des Maritimes, car les options devant elles « présentent un risque considérable pour les payeurs de taxes », peut-on lire dans un rapport municipal déposé vendredi après-midi.

Au terme d’un examen du plan d'affaires soumis à la Ville, Jacques Dubé, le directeur général de la Municipalité régionale d’Halifax, et son équipe ne recommandent pas de soutenir financièrement un projet de stade de football à Shannon Park, un large terrain vacant de Dartmouth dans le port d’Halifax où se dressaient autrefois des résidences de militaires.

Schooners Sports and Entertainment (SSE) veut construire à Halifax un stade pour y héberger une éventuelle franchise de la Ligue canadienne de football (LCF) qui s’appellerait « Schooners de l’Atlantique ».

Représentation graphique du stade potentiel.

Le stade de football canadien à Halifax imaginé par le consortium Schooners Sports and Entertainment.

Photo : Schooners Sports and Entertainment

Le groupe envisage un stade de 24 000 places au coût de 110 millions de dollars et, selon le document publié vendredi, demandait de la Municipalité une contribution de 41 à 79 millions de dollars.

20 M$ pour un nouveau site

Dans le rapport, M. Dubé et son équipe se disent cependant ouverts à l’idée d’un paiement unique de 20 millions de dollars pour un stade, s’il est bâti à un endroit différent approuvé par le Conseil municipal, et pas avant que la construction soit sur le point d'être achevée.

La Ville précise qu’elle ne veut pas être propriétaire d’un stade, ne veut pas garantir un prêt, et ne veut pas être responsable des dépenses en capital ou des frais d’entretien d’une telle infrastructure.

Nouveaux traversiers, nouveaux coûts

Dans son rejet du site de Shannon Park, le rapport municipal fait état d’obstacles comme la proximité du pont MacKay et la présence d’une voie ferrée du CN.

Des enjeux importants de transport en commun sont également soulevés, car pour donner accès à un stade, la Ville pourrait avoir à construire un débarcadère de traversier au coût estimé de 15 à 20 millions de dollars, et investir un autre 15 à 20 millions de dollars pour trois traversiers.

Habitations et terrain de jeux abandonnés à Shannon Park avant la démolition du quartier.

Le ministère de la Défense nationale a quitté les résidences militaires de Shannon Park en 2003 et celles-ci ont été rasées en 2017.

Photo : Radio-Canada / CBC / Craig Paisley

Les options financières proposées par SSE demanderaient une injection considérable de fonds publics qui sont trop dépendants du succès d’une franchise de la LCF qui n’a pas été mesuré dans le marché d’Halifax, lit-on dans le rapport.

Il n’y a jamais eu de franchise de la LCF à l’est de Montréal. Un projet d’équipe, aussi baptisée Schooners, dans la région d’Halifax-Dartmouth (alors deux municipalités distinctes), avait avorté au début des années 1980 lorsque ni le gouvernement fédéral, ni celui de la Nouvelle-Écosse n’avaient accepté de financer un stade avec des fonds publics.

Spectateurs à un match de football.

Un drapeau des Schooners de l’Atlantique, le club des années 1980 n’ayant jamais vu le jour, aperçu à un match de la LCF entre Edmonton et Toronto, en 2010 à Moncton.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Un plan qui compte sur un stade plein à 96 %

Le personnel municipal se montre sceptique au sujet de la vente de billets. Le consortium SSE envisage de vendre au minimum 21 600 billets par match de saison régulière, ce qui remplirait le stade proposé à 96 % de sa capacité, dix fois par an. 

« Comparativement aux assistances des autres équipes de la LCF au Canada, le directeur général et son équipe croient que ces chiffres sont agressifs », indique le rapport.

Pour faire ses frais, est-il écrit, SSE devrait pouvoir compter sur un stade plein à au moins 70 %.

Anthony LeBlanc au lutrin devant un logo du match « Touché Atlantique ».

Anthony LeBlanc est l'ancien président des Coyotes de l'Arizona de la LNH.

Photo : La Presse canadienne / Ron Ward

Dans un communiqué publié vendredi peu après le dépôt du rapport, Anthony LeBlanc, l’un des trois membres de Schooners Sports and Entertainment, écrit que le consortium reconnaît la rigueur dont a fait preuve le personnel municipal dans son examen du dossier et « accepte les considérations soulevées au sujet du site » de Shannon Park.

M. LeBlanc dit être impatient de connaître la décision finale du Conseil municipal au sujet de ces recommandations et se dit prêt à travailler avec le personnel municipal et la communauté pour ce projet, qu’il qualifie de « communautaire ». 

En octobre, Sam Austin, le conseiller de Dartmouth Centre, avait déposé au Conseil une motion pour abandonner l’examen du plan d’affaires du consortium, ne l’estimant pas acceptable. La motion avait été rejetée de justesse. Le groupe SSE avait réagi en soumettant des changements à sa proposition afin d’« atténuer les risques » pour la Municipalité. 

Le maire d’Halifax, Mike Savage, qui s’était dit favorable à un stade « au juste prix » à Halifax, a refusé de commenter immédiatement le rapport de vendredi. Un porte-parole du maire a dit que M. Savage s’exprimera à ce sujet après l’examen de la recommandation par le Conseil municipal, mardi prochain.

Avec les informations de La Presse canadienne et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Football