•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Traitement contre les opioïdes, l'Alberta augmente l'accès au soutien psychologique

Un homme parle au micro à une conférence de presse.

Le financement de 8 millions de dollars permettra d'embaucher du personnel spécialisé dans les thérapies sur la dépendance aux opioïdes.

Photo : Radio-Canada / Nassima Way

Nassima Way

Le gouvernement albertain vient de débloquer 8 millions de dollars sur quatre ans pour améliorer le service de soutien psychologique dans les cliniques qui traitent les dépendances aux opioïdes.

Cette somme permettra d'embaucher des professionnels de la santé mentale. Elle sera partagée entre les 10 cliniques publiques de Services de Santé Alberta qui offrent des traitements de substitutions aux opiacés.

L’argent sera distribué selon les besoins les plus pressants, dit le ministre adjoint à la Santé mentale, Jason Luan.

Nous voulons optimiser nos ressources pour offrir un meilleur service aux patients.

Jason Luan, ministre adjoint à la Santé mentale

À Calgary, la psychologue de la seule clinique publique accompagne plus de 800 patients par an dans leur sevrage. Il faut attendre trois à quatre mois pour obtenir un rendez-vous, la liste d'attente étant longue.

Selon le directeur de cette clinique, le psychiatre Robert Tanguay, il est crucial que les patients aient accès à une thérapie dans un délai raisonnable.

Si les traitements de substitution tels que la méthadone permettent de stabiliser les symptômes du patient, le soutien psychologique l’aide à surmonter sa dépendance, dit-il.

Le risque de rechute est moins élevé quand le patient est suivi psychologiquement.

Robert Tanguay, psychiatre

Le Dr Tanguay rappelle toutefois que la première étape vers un sevrage réussi est la volonté du patient.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Dépendances