•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'instabilité des rivières menace des activités hivernales à Winnipeg

Une rivière glacée où le milieu n'est pas encore gelée.

Le couvert de glace de la rivière Rouge, près de La Fourche, à Winnipeg, est instable en raison du niveau élevé de l'eau.

Photo : Radio-Canada / Chloé Dioré de Périgny

Radio-Canada

Le niveau de l’eau anormalement élevé des rivières Rouge et Assiniboine pourrait compromettre le sentier de patinage cet hiver à Winnipeg.

La Fourche, qui surveille la situation de près, prendra une décision d’ici la mi-décembre. Le gestionnaire des projets spéciaux à La Fourche, David Pancoe, dit qu'il s'agit d’une situation sans précédent.

Ça fait huit ans que je travaille sur le sentier d’hiver, et c’est la première fois que je vois la glace se former à un niveau d’eau si élevé, dit-il.

Le niveau de l’eau est d'environ 3 mètres au-dessus de la normale saisonnière, indique Jay Doering, professeur d'ingénierie civile à l’Université du Manitoba.

Une rampe d'escalier qui descend dans une rivière submergée par un couvert de glace.

Le niveau élevé de la rivière Rouge à Winnipeg pourrait compromettre la saison de patinage.

Photo : Radio-Canada / Chloé Dioré de Périgny

Le niveau d’eau est élevé essentiellement en raison du nombre record de précipitations reçues cet automne. Normalement, le niveau de la rivière Rouge serait plus bas et il y aurait formation d’un couvert de glace stable. , dit-il.

Je ne suis pas sûr que ça soit une sage décision de faire un sentier de patinage sur la glace alors qu’elle est sujette à bouger et à se fissurer.

Jay Doering, professeur d'ingénierie civile à l’Université du Manitoba

C’est précisément l’instabilité de l’eau qui pose un problème. Un couvert de glace s’est formé, mais le niveau de l’eau en dessous continuera de descendre au cours de l’hiver, parce qu’il n’est plus alimenté par les précipitations, seulement par la nappe phréatique, explique M. Doering.

Le couvert de glace s'ajustera à la descente du niveau de l’eau. Nous avons un couvert de glace sur un niveau d’eau instable. La glace va donc devoir bouger et probablement se fissurer pour continuer à se positionner sur le dessus de l’eau, explique le professeur.

Une rivière gelée couverte de neige.

Le gestionnaire de projets spéciaux à La Fourche, David Pancoe, surveille le niveau de l'eau de la rivière Rouge.

Photo : Radio-Canada / Chloé Dioré de Périgny

L'ouverture incertaine du sentier de patinage s’ajoute à l’annonce de l’absence du restaurant éphémère RAW: almond cet hiver.

Le gestionnaire de projets spéciaux à La Fourche indique que d’autres activités hivernales pourraient être compromises. On a averti tous les organisateurs d'événements qu’il faut penser à un autre plan au cas où nous ne puissions pas utiliser la rivière, mentionne David Pancoe.

De nombreux Winnipégois espèrent toutefois que le niveau de l’eau se stabilisera rapidement. C’est décevant. Personnellement, je m’en sers pour des fins récréatives très souvent, raconte Nicolas Audette, résident de Saint-Boniface. C’est pratique pour se déplacer dans la ville, mais aussi pour sortir patiner avec des amis ou pour montrer la ville à des touristes ou des gens de l’extérieur.

Avec les informations de Chloé Dioré de Périgny

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Sports et loisirs