•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de souhaits de Noël pour les soldats canadiens à l’étranger

Des centaines de lettres jonchent la table entouré de soldats en uniforme qui font le tri.

Des soldats à l'Unité postale des Forces canadiennes à la base militaire de Trenton en Ontario font le tri des lettres de Noël reçues le jour même.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Frédéric Pepin

Des milliers de cartes de vœux sont envoyées aux soldats canadiens qui doivent rester à l’étranger pendant les Fêtes. Une initiative organisée chaque année, mais qui a pris de l'ampleur cette année avec l’aide des réseaux sociaux.

Nicholas, dans son uniforme de camouflage canadien, devant une équipe qui fait le tri des lettres.

Le caporal Nicholas Lefrançois explique qu'ils reçoivent en moyenne 22 000 lettres adressées à « N'importe quel membre des Forces canadiennes » à Trenton depuis la mi-novembre.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Ici, ce sont les lettres pour les soldats qu’on a reçues seulement ce matin, on en compte environ 22 000 au total… Ça fait 3 semaines que c’est comme ça chaque jour!

Caporal Nicholas Lefrançois, BFC Trenton

Toutes les lettres sont acheminées à l’Unité postale des Forces canadiennes à la base militaire de Trenton. C’est à cet endroit qu’elles sont triées pour être envoyées aux membres des différentes missions partout dans le monde.

Des centaines de lettres et cartes de Noël dans un chariot jaune

Les lettres sont envoyées de façon aléatoire aux quelque 2000 membres des Forces canadiennes déployés dans 18 missions à travers le monde.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Le caporal Lefrançois, qui dirige les opérations de l’Unité postale des Forces canadiennes à la base militaire de Trenton dit que les médias sociaux ont donné un élan sans précédent au mouvement.

L’année dernière, il y avait un mouvement sur Facebook et il y avait eu une grosse augmentation des lettres destinées à n’importe quel membre des Forces canadiennes, explique-t-il. Mais cette année, avec la couverture médiatique en plus, on est pas loin du double de ce qu’on avait l’année dernière, et ça, c’était déjà le double des années précédentes.

Chaque année, les Forces canadiennes reçoivent des lettres provenant du public qui ne sont pas destinées à un membre précis des Forces canadiennes. Une opération citoyenne qui a pour but de remonter le moral des troupes à l’étranger, mais surtout de les remercier pour leurs sacrifices.

« Ça fait chaud au cœur! »

Le major Jayme Leclerc a été déployé du 12e Régiment blindé du Canada à Valcartier au Québec jusqu’au Koweït dans le cadre de l’opération Impact. Ce sera son premier Noël loin de ses proches.

Le major tient une carte de Noël rose dans sa main.

Le major Jayme Leclerc du 12e Régiment blindé du Canada est le coordinateur pour le renforcement des capacités des partenaires pour la Force opérationnelle interarmées – IMPACT au Koweït.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Quand on reçoit une carte de purs étrangers, cela montre qu’ils pensent aux troupes déployées et ça fait chaud au cœur. Ça remonte le moral, le monde s’en parle, on trouve ça drôle de voir ce qui est écrit dans les lettres et ça apporte un brin de chez nous ici en mission.

Major Jayme Leclerc, membre des Forces canadiennes au Koweït
On voit des mains déposer une enveloppe blanche dans la boite rouge de Postes Canada.

Une enveloppe contenant des cartes de souhaits de Noël destinées aux membres des Forces canadiennes déployés à l'étranger.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Des jeunes en mission

À l’école élémentaire catholique Mgr-Rémi-Gaulin de Kingston, plusieurs classes ont pris part à cette initiative. Plusieurs élèves de la 5e année ont d'ailleurs un parent qui est membre des Forces canadiennes.

Une vingtaine d'élèves assis dans une salle de classe

La classe de 5e année de l'école catholique Mgr-Rémi-Gaulin de Kingston rédige des cartes de souhaits pour les soldats.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

J’en connais quelques-uns parce que mes parents sont militaires et leurs amis sont militaires aussi, c’est vraiment triste qu’ils manquent Noël au lieu de rester avec la famille.

Léa-Maude Lavigne-Odette, élève de 5e année

Pour Malya Kendell, l’objectif est d’apporter un peu de joie aux soldats. On veut qu’ils soient contents pour Noël même s'ils ne sont pas avec leur famille, c’est pour ça qu’on leur écrit, explique-t-elle.

Ça doit être très difficile pour les soldats et aussi leurs enfants. Mon père doit partir pour son travail plusieurs fois par année, même s’il n’est pas dans l’armée et je trouve ça difficile.

Tennyson Brown, élève de 5e année
Malyka et sa carte où on peut lire « Joyeux Noël ».

Malya Kendell a décidé d'envoyer une carte de souhaits colorée.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Présentement, plus de 2000 membres des Forces canadiennes sont déployés dans 18 missions à l’étranger.

La majorité des troupes sont en Lettonie et en Roumanie pour l’opération Reassurance, mais aussi en Ukraine pour l’opération Unifier et dans différents pays du Moyen-Orient pour l’opération Impact.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Faits divers