•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan envisage une hausse de la production d'énergie éolienne d'ici 2040

Un parc éolien à l'aube.

Selon SaskPower, l'énergie éolienne constitue 5 % de la production totale d'électricité de la société d'État saskatchewanaise.

Photo : Associated Press / Patrick Pleul

Radio-Canada

La production d'énergie éolienne pourrait être 15 fois plus importante en Saskatchewan d'ici 2040, selon des données récentes de la Régie de l'énergie du Canada. Ces données sont un complément au rapport dans lequel l'organisme fédéral de réglementation présente ses prévisions énergétiques à long terme.

La Régie de l'énergie prévoit que la production d’énergie éolienne en Saskatchewan en 2040 pourrait être environ 15 fois supérieure à ce qu’elle est en 2019. Ainsi, elle passerait de 542,11 GWh en 2019 à 8193,14 GWh en 2040.

Les données de la Régie de l’énergie prédisent aussi une augmentation de la production d’énergie hydroélectrique, de biomasse ou géothermique et d'énergie solaire dans la province d'ici 20 ans.

L’un des facteurs est l’élimination progressive de la production d’électricité au charbon, qui doit être remplacée par une autre source d’énergie, explique Jean-Denis Charlebois, économiste en chef de la Régie de l’énergie du Canada.

Nous constatons que cet écart est comblé principalement par les énergies renouvelables autres que l’hydroélectricité, y compris l’éolien et le gaz naturel, poursuit-il.

En 2016, le Canada a annoncé l'élimination progressive des centrales électriques alimentées par la combustion au charbon d'ici 2030. Les unités 4 et 5 de la centrale au charbon de Boundary Dam à Estevan, dans le sud de la province, cesseront respectivement leurs activités d’ici la fin de 2021 et la fin de 2024.

Pour l’instant, les prévisions ne tiennent pas compte du développement des petits réacteurs nucléaires comme source de génération électrique. L’organisme fédéral croit qu’il est encore trop tôt pour ajouter l’énergie nucléaire à ses projections.

L’énergie nucléaire est et continuera d’être une part importante du bouquet énergétique au Canada, surtout en Ontario et au Nouveau-Brunswick, où il y a des réacteurs nucléaires en fonction en ce moment, indique M. Charlebois.

Un expert sceptique

Glen Lux, conçoit des systèmes d’éoliennes à axe vertical depuis plus de 10 ans. Il est sceptique quant aux prévisions faites par la Régie de l'énergie du Canada par rapport à la Saskatchewan.

Nous vivons dans une province où le pétrole et le gaz naturel sont perçus comme étant supérieurs, avance-t-il, c’est quelque chose qui doit changer.

Malgré les critiques envers l’énergie éolienne en raison de son fonctionnement intermittent, Glen Lux est d’avis que celle-ci est en évolution.

Il croit également que des mesures telles que la taxe carbone imposée par le gouvernement fédéral sont nécessaires pour stimuler le secteur des énergies renouvelables. Je pense que le gouvernement fédéral pourrait faire mieux pour l’expliquer, particulièrement dans l’Ouest canadien, estime-t-il.

D’après les informations de David Shields

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Énergie