•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de changement à la peine du triple meurtrier gatinois Shakti Ramsurrun

Shakti Ramsurrun

Shakti Ramsurrun (archives)

Photo : Police de Gatineau

Radio-Canada

L'auteur d'un triple meurtre dans le secteur d'Aylmer en mai 2012, Shakti Ramsurrun, pourra demander une libération conditionnelle après 25 ans de détention. Trois juges de la Cour d'appel du Québec ont refusé, vendredi, d'alourdir la peine de l'intimé.

Après avoir été reconnu coupable de deux meurtres prémédités et d'un meurtre non prémédité, M. Ramsurrun avait été condamné en 2017 à trois peines à purger de manière concurrente.

Or, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) demandait à la Cour d'appel de rendre ces peines consécutives et de porter à 35 le nombre d'années que M. Ramsurrun devrait attendre avant de pouvoir présenter une demande de libération conditionnelle.

Dans leur jugement rejetant cette requête, les trois juges de la Cour d'appel concluent que le juge de première instance, Éric Downs, a pris une décision « fortement motivée » et qu'il n'existe aucun fondement qui pourrait justifier leur intervention.

Avec les informations de Pascale-Marie Dufour

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Ottawa-Gatineau

Homicide