•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grassy Narrows : un jugement décevant, selon Résolu

Un bâtiment industriel de l'autre côté d'une rivière.

L’usine de pâtes de Dryden responsable des déversements de mercure dans les années 1960 et 1970 est aujourd’hui propriété de Domtar.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Radio-Canada

La compagnie Produits forestiers Résolu se dit déçue de la décision du plus haut tribunal au pays, qui a voté 4-3, l’obligeant à assumer les coûts d’entretien et de surveillance du site d’enfouissement contaminé au mercure sur son ancienne propriété à Dryden, en Ontario.

La décision rendue vendredi s’est limitée à la question de l’application d’une indemnité accordée par le gouvernement ontarien, a dit Seth Kursman, vice-président aux communications, au développement durable et aux affaires gouvernementales.

La cause n’a rien à voir avec le nettoyage du site, mais plutôt à savoir si des indemnités couvraient un ordre de surveillance du site et la garantie financière pour de futurs travaux d’entretien, a-t-il expliqué.

De jeunes autochtones qui discutent ensemble devant une résidence.

Une étude du Dr Massanori Hanada publiée en septembre 2016 avait confirmé que le mercure affecte les générations plus jeunes de la communauté de Grassy Narrows.

Photo : CBC/Jody Porter

Dans un courriel à Radio-Canada, M. Kursman rappelle que le procédé polluant ayant mené à la situation actuelle n’est plus utilisé et ne l’a jamais été par l’entreprise ou ses prédécesseurs.

Le site de Dryden a été vendu en 1998 à Weyerhaeuser, qui est aussi tenue responsable, selon le jugement de la Cour suprême.

C’est Domtar qui exploite l’usine de pâtes et papiers ces jours-ci.

À la lumière de ce jugement, je veux rassurer la population de Grassy Narrows en leur disant qu’on ne les oublie pas.

Eric Melillo, député conservateur fédéral de Kenora
Un jeune homme qui sourit à la caméra.

Le député conservateur Eric Melillo est nouveau dans le dossier, ayant été élu en octobre dernier lors du plus récent scrutin fédéral.

Photo : Eric Melillo

Selon le député Melillo, le jugement du plus haut tribunal du pays est clair et aura un impact sur la gestion du site.

Grassy Narrows se doit d’être une priorité pour le gouvernement fédéral, et les libéraux n’ont toujours pas rempli leur promesse de 2017 pour la construction d’un centre de traitement des victimes de l’empoisonnement au mercure, dit-il dans un communiqué.

Coûts à venir

M. Kursman ne peut indiquer combien tout cela coûtera à Résolu.

Il explique par ailleurs que tant que l’appel de l’ordonnance du directeur est en cours, Résolu poursuivra le suivi environnemental et maintiendra sa garantie financière.

Avec tout ce dossier maintenant entre les mains du Tribunal de l’Environnement de l’Ontario, je ne peux en dire davantage, a expliqué le porte-parole de l’entreprise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Matières résiduelles